LOURDES en 2015


La piscine de Lourdes fait peau neuve

15/12/2015

Jean-Christophe Priu présente le nouveau complexe aquatique lourdais. Crédit photo : M.S
Jean-Christophe Priu présente le nouveau complexe aquatique lourdais. Crédit photo : M.S

 

Equipement indispensable aux lourdais, la piscine municipale, fermée depuis janvier 2014, rouvrira officiellement ses portes dès le 16 décembre. Un événement que Madame Josette Bourdeu, maire de Lourdes, a partagé en compagnie des élus de la Communauté de communes du Pays de Lourdes et des représentants de la presse locale lors d'une visite privée, lundi 14 décembre.

 

Jadis vétuste et énergivore, la piscine municipale lourdaise est désormais prête à accueillir les premiers usagers. Un pari réussi pour Madame Josette Bourdeu, maire de Lourdes, qui "espérait une ouverture du complexe avant les vacances de Noël".

Composé de trois bassins, un de 25 mètres dont 7 lignes d'eau et une fosse de 3 mètres de profondeur (pour la pratique de la plongée), un espace balnéo-ludique avec rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite et un bassin extérieur, le nouveau centre nautique met en lumière près de 4000 m2 d'installations flambant neuves.

Une véritable métamorphose pour l'espace aquatique qui, après deux années de travaux, s'est transformé en un complexe nautique "ultra-moderne", selon les mots de Jean-Christophe Priu, responsable du complexe et chargé du bon déroulement de la visite.

"Doté d'un espace bien-être, le complexe aquatique comprend un hammam, deux saunas aux pierres chaudes ainsi qu'un jacuzzi", explique Jean-Christophe Priu.

Une visite qui se poursuit par la découverte des vestiaires, modernes et spacieux, dont 5 sont dédiés aux scolaires avec une capacité de 25 personnes.

"Après deux années de fermeture ayant conduit à la création de Lourdes-plage, nous sommes heureux de pouvoir offrir un équipement de qualité aux enfants de la Communauté de communes du Pays de Lourdes", explique Marie-José Moulet, maire adjointe déléguée au développement culturel et à la dynamisation commerciale de Lourdes.

Egalement respectueuse de l'environnement, l'architecture du bâtiment a été pensée pour une utilisation maximale de la lumière naturelle ainsi que pour une isolation et une chaufferie biomasse capable de chauffer l'eau des bassins et des locaux grâce à un système aussi écologique qu'économique.

Un investissement "important pour la ville de Lourdes", comme le mentionne Madame Josette Bourdeu et dont "les tarifs ont été réfléchis avec la volonté d'offrir un équipement accessible à tous".

 

Marion Spataro

 

Les élus de la CCPL découvrent les installations. Crédit photo : M.S
Les élus de la CCPL découvrent les installations. Crédit photo : M.S

Ouverture du Jubilé de la Miséricorde le jour de l'Immaculée Conception

9/12/2015

De nombreux pélerins venus à l'ouverture officielle de la porte du Jubilé de la Miséricorde. Crédit photo : M.S
De nombreux pélerins venus à l'ouverture officielle de la porte du Jubilé de la Miséricorde. Crédit photo : M.S


"Franchir une porte, c'est s'engager dans un lieu nouveau où l'on veut se rendre", telle est l'une des  premières paroles du discours de Monseigneur Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, mardi  8 décembre, jour dédié à la célébration de l'Immaculée Conception et à l'ouverture officielle de la porte du Jubilé de la Miséricorde.

Un événement qui, malgré une météo capricieuse et les consignes du plan Vigipirate, aura réuni des milliers de pèlerins devant le monument du Calvaire des Bretons pour assister à l'ouverture solennelle d'une année "de grâce et de bénédiction" et franchir le seuil de la porte dite de la Miséricorde inaugurée le matin même par le Pape François depuis Saint-Pierre-de-Rome.

"Au vu des événements dramatiques du 13 novembre, nous considérons l'ouverture de cette porte comme un symbole fort car rien ne nous empêchera de poursuivre les célébrations prévues dans le cadre de l'année jubilaire", souligne le Père André Cabes, recteur des Sanctuaires de Lourdes.

Un symbole retrouvé dans le discours de Monseigneur Nicolas Brouwet qui, selon la volonté du souverain pontife, souhaite que "cette année soit ouverte aux œuvres de miséricorde (...) pour dire au monde que les épreuves, aussi douloureuses soient-elles, ne doivent pas avoir le dernier mot".  


Egalement dédiée à la fête de l'Immaculée Conception, la journée du 8 décembre aura, en plus de l'ouverture de la porte de la Miséricorde, été marquée par l'inauguration du compte Twitter de la communauté des Chapelains.

Un premier tweet qui témoigne du modernisme du nouveau recteur des Sanctuaires de Lourdes et d'un changement 2.0 en matière de communication.

"Internet étant une présence incontournable dans notre vie, dans le pire comme dans le meilleur, nous nous devons d'utiliser ce support pour transmettre le message de l'Evangile", explique le Père André Cabes.


Clôturée par les louanges eucharistiques, la cérémonie s'est ensuite achevée par un mot de remerciement à l'égard des employés de Sébastien Maysounave, responsable des travaux du Sanctuaire, qui ont construit la porte de la Miséricorde en octobre dernier avec l'aide des sœurs de Bethléem du couvent de St Pé-de-Bigorre avant de convier les nombreux pèlerins à assister à la messe dédiée à l'Immaculée Conception au cœur de la Basilique Saint Pie X.


Marion Spataro



Un nouveau "Point de vue" développé au Château fort de Lourdes 

5/12/2015

De gauche à droite : Marie-Pierre Barrere, Marie-José Moulet, Karine Mathieu, Angelika Omnes et Agnès Mengelle présentent l'exposition Point de Vue au Château fort. Crédit photo: M.S
De gauche à droite : Marie-Pierre Barrere, Marie-José Moulet, Karine Mathieu, Angelika Omnes et Agnès Mengelle présentent l'exposition Point de Vue au Château fort. Crédit photo: M.S


Et si la richesse du  patrimoine culturel de la montagne pyrénéenne développait de nouvelles dimensions aux notions de paysages ?

Telle est la question à laquelle l'exposition Point de Vue, inaugurée vendredi 4 décembre au Château fort de Lourdes, tente d'apporter une réponse artistique.

 

Fruit d'un partenariat exceptionnel entre les Abattoirs-FRAC Midi-Pyrénées de Toulouse et le musée Pyrénéen, l'exposition se complaît à désaccorder nos certitudes visuelles grâce à "l'hybridation" subtile des collections lourdaises à laquelle s'ajoute les œuvres de quatre artistes contemporains de renom.

Qu'ils se nomment Fleur Noguera, Dove Allouche, Julien Pastor ou David Coste chacun a, à sa manière, redessiné les contours d'une correspondance étroite avec le fond iconographique du musée Pyrénéen pour élargir le champ des visions et, de ce fait, développer le "point de vue" des explorateurs-pyrénéistes régionaux.

"Fort de cette première collaboration, nous espérons inscrire l'exposition dans un souhait d'ouverture, d'éveil et de sensibilisation à la création artistique contemporaine, indispensable à la vie de notre patrimoine culturel", explique Marie-José Moulet, maire adjointe déléguée au développement culturel de Lourdes.

Une volonté concrétisée par le lancement du projet Une école, Une œuvre début 2016, en partenariat avec l'Education nationale, auquel 15 classes participeront dès le 8 décembre prochain en développant des axes documentaires et artistiques en lien avec l'exposition Point de Vue.

"Plus qu'une classique confrontation d'œuvres, l'exposition est un préambule au développement de la notion de point de vue, du lien symbolique qui unit à présent le Château fort à l'art contemporain et, par extension, à l'art et à la culture pyrénéiste", souligne Karine Mathieu, chargée de diffusion et des expositions des collections du FRAC au musée des Abattoirs de Toulouse.

Un projet favorable au renforcement de l'offre culturelle des territoires auquel Agnès Mengelle, directrice du Château fort-musée pyrénéen de Lourdes, Marie-Pierre Barrere, chargée des publics au Château fort et Angelika Omnes, conseillère municipale déléguée au patrimoine ont également apporté leur soutien et qui devrait s'enrichir de plusieurs rencontres artistiques tout au long de l'exposition.

Notons dès à présent, la participation de David Coste, dessinateur-photographe associé à l'exposition Point de Vue, en février 2016 et que l'on attend en résidence prochainement.

Rendez-vous pris, les passionnés d'art contemporain et de culture pyrénéiste auront jusqu'au 19 mars 2016 pour apprécier l'ensemble d'une exposition redéfinissant les frontières entre réalité et fiction autour de la notion du paysage et... du point de vue


Marion Spataro

 

Exposition Point de Vue : du 5 décembre au 19 mars 2016

www.lourdes-visites.com

www.lesabattoirs.org

 


De la Fantaisie et de l'Insolite au marché de Lézignan

29/11/2015

Françoise Cousin (au centre) et les membres de l'association RDV d'ID, accompagnés par Chantal Moréra et son équipe municipale. Crédit photo : M.S
Françoise Cousin (au centre) et les membres de l'association RDV d'ID, accompagnés par Chantal Moréra et son équipe municipale. Crédit photo : M.S


Novembre touchant à sa fin, il est coutume de voir, dans nos villes et dans nos villages, des marchés de Noël accueillir les premiers jours de Décembre. Ajoutez à la tradition un soupçon d'originalité et vous obtiendrez les caractéristiques du Marché de la Fantaisie et de l'Insolite installé, ce dimanche 29 novembre, à la Maison des rencontres culturelles de Lézignan.

 

Joyeusement portée par le dynamisme de l'équipe municipale lézignanaise et de l'association RDV d'ID, la 3ème édition aura réuni une trentaine d'artistes, créateurs et artisans locaux originaires de la commune et de ses environs.

Parmi eux, on soulignera la première participation de Philippe Ribeiro, meilleur ouvrier de France 1994 en dinanderie d'art (création d'objets décoratifs et utilitaires par martelage d'une feuille de cuivre, d'étain ou de fer-blanc) ainsi que Michèle Bruyère, créatrice d'objets décoratifs et d'accessoires à partir de pièces luxueuses issues des plus grandes maisons de parfumerie ou de haute-couture.

"Notre objectif est de permettre aux exposants de partager leur savoir-faire dans une ambiance conviviale et chaleureuse", explique Françoise Cousin, présidente de l'association RDV d'ID.

Un concept dont l'originalité s'illustre à la fois, par une multitude d'objets divers et variés exposés ainsi que par la découverte des nouvelles facettes de l'artisanat local qui forge l'identité et la richesse de nos villages bigourdans.

"Nous souhaitons poursuivre le développement du marché, notamment, en augmentant le nombre d'éditions à raison de deux par année", révèle Chantal Moréra, maire de Lézignan, qui reconduit d'ores et déjà l'événement au printemps 2016.

Un succès rythmé par les chants de la chorale lézignanaise Note à Note et immortalisé par l'artiste-graffeur lourdais DécoXpression, sur une gigantesque toile aux couleurs de Noël.

 

Marion Spataro

 

Marché de la Fantaisie et de l'Insolite : Association RDV d'ID

www.facebook.RDV-DID/

 


Un 97ème anniversaire pour l'Armistice

11/11/2015

Un ensemble de cérémonies célébrées avec succès à Lourdes, ici, devant le Monument aux Morts sur la place Peyramale. Crédit photo : M.S
Un ensemble de cérémonies célébrées avec succès à Lourdes, ici, devant le Monument aux Morts sur la place Peyramale. Crédit photo : M.S


Si, 97 ans plus tôt, l'Armistice fut signé à l'intérieur d'un wagon-restaurant aménagé pour l'occasion dans la célèbre forêt de Compiègne, c'est à Lourdes, sous un magnifique soleil, que s'est déroulé un ensemble de cérémonies commémorant le 97ème anniversaire du 11 novembre 1918.


Réunie dès 10h45 devant le monument dédié au maréchal Foch (grand vainqueur de la première guerre mondiale en tant que commandant en chef des armées alliées), l'équipe municipale menée par Josette Bourdeu, maire de Lourdes, s'est jointe aux représentants des Anciens Combattants, pour déposer une gerbe à la base du mémorial.

Une première cérémonie accompagnée, entre autres, par l'Union Musicale Lourdaise qui aura interprété l'hymne national avant de guider les participants vers l'église paroissiale du Sacré-Cœur où une messe a été célébrée par le père Jean-François Duhar, Curé de Lourdes.

Temps fort des commémorations, la cérémonie, présidée par Isabelle Rebattu, sous-préfète d'Argelès-Gazost, devant le Monument aux Morts, aura rassemblé l'ensemble de la municipalité ainsi que de nombreux élus de la majorité et de l'opposition venus rejoindre les présidents d'associations d'Anciens Combattants, des représentants du commissariat de police, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers et de l'armée de terre.

Marquée par le discours de Roger Sagot, président de la section locale des Anciens Combattants, le message du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants et de la Mémoire relayé par Isabelle Rebattu et les 12 gerbes déposées au pied du monument, la cérémonie s'est achevée en musique, avec les chants patriotiques interprétés par les Chanteurs Montagnards de Lourdes.

Remarquablement orchestré par Claude Ujol, responsable du Palais des Congrès, c'est après un passage et un dépôt de gerbes au cimetière de l'Egalité que l'ensemble des commémorations du 11 novembre 1918 ont pris fin autour d'un vin d'honneur offert aux Caves Ithursarry.


Marion Spataro



Les Xème Ancolies au "chœur" de Lourdes

08/11/2015

De gauche à droite : Mathilde Ambrois, Agnes Minnier, Marie-Laure Deldemme, Christophe Gautier, Damien Rivière (solistes), Paul Craipeau et Caroline Gaulon, réunis à la Grotte pour la prière de l'Angélus. C.P. : M.S
De gauche à droite : Mathilde Ambrois, Agnes Minnier, Marie-Laure Deldemme, Christophe Gautier, Damien Rivière (solistes), Paul Craipeau et Caroline Gaulon, réunis à la Grotte pour la prière de l'Angélus. C.P. : M.S


Réunir la plus grande chorale liturgique de France dans le sanctuaire marial de Lourdes, tel est le projet réalisé par l'association nationale des chorales liturgiques Ancolies qui, après trois années de préparation, aura permis de réunir plus de 5000 chanteurs du 7 au 8 novembre.

 

Organisées tous les 4 ans, c'est au cœur des Sanctuaires que les Ancolies ont choisi de célébrer leur 10ème rassemblement en plaçant l'édition 2015 sous le signe de l'Adoration.

"Le thème de l'Adoration du Seigneur a été retenu par rapport à un extrait du psaume 94 récité durant la prière matinale", confie Paul Craipeau, président de l'association nationale des chorales liturgiques Ancolies.

Et pour fêter comme il se doit le 10ème anniversaire de l'association, le pèlerinage des Ancolies 2015 a pu s'appuyer sur une création musicale unique, Lauda Sion, inspirée des textes de St-Thomas d'Aquin (retranscrits en français et en latin) et composée par Grégory Notebaert.

Une représentation ayant eu lieu, samedi 7 novembre, au sein de la Basilique souterraine  St-Pie X et qui aura été dirigée, entre autres, par deux chefs de chœur de renom : Caroline Gaulon et Christophe Bergossi, respectivement originaires de Montpellier et de Metz.

"Les Ancolies sont l'occasion, pour tous les chanteurs liturgiques de France, de se retrouver et de chanter dans un immense chœur", souligne Paul Craipeau qui n'oublie pas de mentionner la présence des 80 jeunes enfants berruyers et vendéens ayant fait le déplacement.

 

Dernière grande manifestation religieuse, les Ancolies et l'assemblée plénière des évêques de France clôturent conjointement la saison des pèlerinages à Lourdes.

Une coïncidence souvent répétée au fil des années et qui permet aux Ancolies d'être parrainées par plusieurs évêques durant leur déplacement.  

"Cette année, l'édition 2015 a pu compter sur le soutien de Mgr Christophe Dufour, archevêque d'Aix et Arles, qui a célébré la prière de l'Angélus à la Grotte samedi 7 novembre, de Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours et responsable de la liturgie pour les évêques de France, de Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, de Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et de Mgr Olivier de Béranger, évêque de St-Denis", énumère Paul Craipeau.

Un soutien qui, une fois encore, montre que le travail de l'association en faveur du chant liturgique est reconnu par la Conférence des Evêques de France.

Notons également, la présence des équipes de France TV dont le tournage de l'émission Le Jour du Seigneur aura contribué à retranscrire l'importance de la manifestation au cours de la messe de clôture de l'assemblée plénière des évêques de France, à la Basilique Notre-Dame du Rosaire.

 

Mais si les Ancolies restent la manifestation la plus remarquée du grand public, de par sa dimension nationale, l'association poursuit ses actions de formation en aidant actuellement de jeunes chefs de chœur au cours de leurs études à Paris.

"Chaque année, l'association organise des stages de formation et d'apprentissage dont le prochain aura lieu en juillet 2016 à Puy-en-Velay", révèle Paul Craipeau.

Autre projet de l'association, la mise en place définitive d'une master-class en 2016, dirigée par Nicole Corti, responsable de l'unique classe de direction de chœur au CNSMD de Lyon et lauréate du prestigieux prix Liliane Bettencourt de l'Académie des Beaux-Arts pour la qualité de son travail.

Par ailleurs, l'association apporte son soutien à des manifestations nationales tel que le projet Diaconia en mai 2013. Un mouvement religieux ayant réuni près de 12000 personnes à Lourdes et qui contribue à l'abolition des inégalités socio-professionnelles et intergénérationnelles en offrant l'accès ainsi que la libre participation aux temps forts de la vie religieuse en rejoignant la convivialité de la chorale.

 

Le cap des 10 ans passé, souhaitons que le prochain rassemblement des Ancolies, prévu pour 2019, connaisse le même succès que l'édition 2015.

 

Marion Spataro

 


Sorcières et petits monstres fêtent Halloween au Pic du Jer

1/11/2015

Tout au long de l'aprés-midi, enfants et parents se seront succédés pour fêter Halloween au Pic du Jer. Crédit photo: M.S
Tout au long de l'aprés-midi, enfants et parents se seront succédés pour fêter Halloween au Pic du Jer. Crédit photo: M.S

 

Des bonbons ou un sort !

Une joyeuse injonction qui, samedi 31 octobre, a résonné jusqu'à 1000 mètres d'altitude pour donner le coup d'envoi de la Fête d'Halloween au Pic du Jer.

Pour cette 12ème édition de l'événement, c'est déguisée que l'équipe du Pic du Jer aura accueilli les nombreux enfants venus profiter des différentes animations proposées.

"Cette année, les enfants pourront découvrir les jeux en bois et se faire maquiller par 4 maquilleurs spécialisés", explique Hélène Sarniguet, alias Héloïne, sorcière-animatrice pour l'occasion.

Des sorcières mises particulièrement à l'honneur dans les grottes du Pic du Jer grâce à un spectacle inédit, dispensé par la compagnie théâtrale lourdaise Les Bouchères.

"L'objectif était de permettre aux enfants de percevoir les galeries différemment, de créer une atmosphère mystérieuse et décalée", précisent les comédiens Marie-Josée Cortes et Henri Menard.

Et pour mettre petits et grands dans l'ambiance d'Halloween, c'est à la lumière des bougies que les plus téméraires ont pu redécouvrir les grottes décorées de toiles d'araignées en plus de la cascade d'eau verte fluorescente avant d'écouter les contes mystérieux de sorcières plus vraies que nature.

Une représentation qui, forte de son succès, aura été jouée tout au long de l'après-midi pour permettre aux très nombreux visiteurs de profiter du spectacle.

"Chaque année, nous observons une hausse constante de la fréquentation autour de l'événement", souligne Serge Bergeret, directeur du Pic du Jer.

Une fête réussie et remarquablement ensoleillée, qui se sera achevée comme l'exige la tradition, par une grande distribution de bonbons pour le plus grand plaisir des enfants présents.

 

Marion Spataro

 


Lourdes, ville rose et solidaire

27/10/2015

Réunie place Peyramale, l'équipe organisatrice et le Lions Club ont accueilli les lourdais tout au long de cette journée solidaire. Crédit photo: M.S
Réunie place Peyramale, l'équipe organisatrice et le Lions Club ont accueilli les lourdais tout au long de cette journée solidaire. Crédit photo: M.S

 

Après plusieurs actions de mobilisation pour le dépistage du cancer du sein depuis le début du mois, c'est sur la Place Peyramale que les opérations "roses" se sont poursuivies, portées entre autres, par l'enthousiasme de l'équipe de la municipalité lourdaise venue proclamer la journée du dimanche 25 octobre : temps fort de la campagne Octobre Rose.

 

"Bien que nous ayons eu beaucoup d'idées pour cette première édition de Lourdes ville Octobre Rose, nous avions à cœur de toutes les organiser sous forme de rendez-vous. Autant d'invitations auxquelles nous sommes heureux de voir les lourdais répondre et participer", explique Annette Cuq, conseillère municipale et responsable de l'opération Octobre Rose à Lourdes.

Un nouveau rendez-vous honoré dès 13h30 par les presque 200 personnes ayant suivi Josette Bourdeu, Maire de Lourdes, accompagnée de nombreux Elus et personnalités lourdaises, dans une marche intergénérationnelle de 6 km à travers le quartier historique et médiéval de la Cité mariale.

"Il est important de s'investir, de soutenir la cause ainsi que toutes ces femmes qui luttent et subissent des traitements contre le cancer. C'est notamment pour cette raison que je souhaitais faire de Lourdes une ville Octobre Rose concernée, mobilisée et capable de relayer l'importance du dépistage à travers des actions fortes", souligne Josette Bourdeu qui remercie les associations lourdaises ainsi que les Elus pour avoir soutenu l'ensemble des projets réalisés dans le cadre d'Octobre Rose dont l'inauguration, jeudi dernier, de l'antenne de la ligue contre le Cancer dans les locaux de la CPAM.

Une marche solidaire ayant mené jusqu'au sommet du Château Fort  les participants tout de rose vêtus, et qui après deux heures d'effort auront pu assister à la flashmob organisée par l'école l'Atelier de la danse de Nadine Caubet-Lartigue ainsi qu'aux diverses animations.  

A ouvert le bal, la chorale féminine Pyrénéa nouvellement dirigée par Mirtha Alcaraz-Dahhani, suivie d'une démonstration de flamenco du groupe Media Luna issu de l'école de danse tarbaise Arte Andaluz, du concert acoustique guitare-voix de Mathilde Rondet sans oublier le chœur masculin occitan Sostrada et la fanfare de l'Union Musicale de Lourdes qui aura magistralement clôturé les festivités.

Notons également la présence du Comité des Fêtes et du Lions Club, partenaires de l'opération ainsi que la participation du RCL de modélisme et de leur "piste rose" que l'on retrouvera dès le 7 novembre prochain à la Foire des Hobbies de Tarbes.

Fédératrice, l'initiative de la municipalité lourdaise s'achèvera samedi 29 octobre au Palais des Congrès avec la conférence de Francis Boule sur "le portrait féminin à travers les siècles".

Une jolie mise en lumière du statut de la gente féminine qui, assurément, contribuera à relayer le message d'Octobre Rose sur l'importance du dépistage et la protection de toutes les femmes si précieuses à la vie.

 

Marion Spataro



La Soirée littéraire 2015 "s'enracine" à Adé

17/10/2015

Marc Garcia et les 5 auteurs invités pour animer la Soirée littéraire adéenne 2015. Crédit photo : M.S
Marc Garcia et les 5 auteurs invités pour animer la Soirée littéraire adéenne 2015. Crédit photo : M.S


Permettre l'échange en réunissant autour d'une même table auteurs et passionnés de littérature, un pari désormais réussi pour l'association adéenne Animation Diffusion Echange (A.D.E) qui a célébré, vendredi 16 octobre, la 2ème édition de la Soirée littéraire à la Maison de la Culture d'Adé.


Une 2ème soirée qui s'inscrit dans la continuité du succès engendré par la première édition et qui conforte ses organisateurs à "continuer l'aventure", comme le souligne conjointement  Marc Garcia et Jean Carassus, coprésidents de l'association A.D.E.

Et pour animer comme il se doit cette soirée dédiée à l'importance des racines dans l'écriture, l'association aura pu compter sur le soutien de 5 talentueux auteurs locaux : Pierre Domengès, auteur du recueil de nouvelles Territoire ennemi (éd. Arcane 17 ), Brigitte Barbe, auteure de pièces de théâtre et membre de la compagnie adéenne Les Exquis Mots, Martine Poutou, auteure du roman Au cœur de la tempête (regardsadeens.com), Diego Arrabal auteur de romans et de polars aux éditions Edilivre sans oublier Philippe Nonie, lauréat du prix Chronos 2015 pour Le murmure des attentes (éd. Lucane), qui a contribué au lancement et à l'organisation de la Soirée littéraire.

Un thème riche qui aura, entre autres, prit la forme d'une "contemplation" poétique pour Brigitte Barbe, d'une madeleine de Proust pour Martine Poutou et d'une ode aux racines régionales que seul un enfant du pays peut éprouver dans toute sa profondeur pour Pierre Domengès.

"A l'heure où la conjoncture actuelle pose la délicate question sur l'importance des racines, nous choisissons d'explorer ce thème, largement abordé dans la littérature, par rapport à notre vision des origines en comparant à la fois notre vécu et nos différentes inspirations littéraires", explique Philippe Nonie.

Une initiative "d'ores et déjà reconduite l'an prochain" comme l'annonce Marc Garcia et qui contribue à développer les activités d'une association toujours plus dynamique.

Marion Spataro

 


Un premier Salon du Livre pour Lourdes

12/10/2015

Philippe Nonie, entouré de Véronique Laffont, de Karine Aristin, de François Marques, de libraires et d'auteurs, donne le coup d'envoi du premier Salon du Livre "Profane et Sacré" à la Médiathèque. Crédit photo: M.S
Philippe Nonie, entouré de Véronique Laffont, de Karine Aristin, de François Marques, de libraires et d'auteurs, donne le coup d'envoi du premier Salon du Livre "Profane et Sacré" à la Médiathèque. Crédit photo: M.S

 

Offrir à la ville de Lourdes un rendez-vous littéraire à son image, tel est l'objectif concrétisé, samedi 10 octobre, par l'ouverture du tout premier Salon du Livre "Profane et Sacré" à la Médiathèque.

Un nouvel événement qui, porté par le dynamisme de Philippe Nonie, auteur-éditeur chez Paul et Mike, aura pu compter sur le soutien de la Médiathèque en la personne de Karine Aristin, responsable du secteur animation, et de la municipalité lourdaise pour "promouvoir et développer la culture aussi bien auprès des habitants de Lourdes que des touristes qui affluent à l'occasion du pèlerinage du Rosaire".

Une volonté caractérisant l'identité d'une ville où chaque jour se mêlent le profane et le sacré qui auront servi de support à la thématique du Salon.

"Au total, 21 auteurs, libraires et maisons d'édition auront répondu présent", souligne Philippe Nonie qui se joint à Karine Aristin et Véronique Laffont afin de remercier l'ensemble des participants.

Parmi les auteurs, on notera la présence spontanée du Père Régis-Marie de La Teyssonnière, symbole de l'implication des Sanctuaires dans le développement culturel de la ville de Lourdes, ainsi que celle d'Antoine Leger, talentueux auteur toulousain venu présenter et dédicacer Le 6 coups de minuit (éd. Paul et Mike).

Un premier Salon du Livre qui, en plus de favoriser "l'échange culturel", aura également mis à l'honneur la bataille de Diên Biên Phu (13 mars au 7 mai 1954) à travers les ouvrages du général Pierre Latanne, Les Chemins de Diên Biên Phu et de l'écrivaine Emilie Kah, La Petite Flingueuse, hommage aux faits d'armes de son père durant la guerre d'Indochine et tombé au champ d'honneur. 

"Le but de cette conférence est de montrer la diversité des points de vue autour d'un fait historique relativement contemporain, souvent oublié des programmes d'histoire et géographie", explique Philippe Nonie qui précise néanmoins que les prochaines éditions du Salon du Livre tiendront compte des sorties littéraires 2016.

Une initiative qui devrait notamment être reconduite en octobre prochain, simultanément au pèlerinage du Rosaire.   

 

Marion Spataro

 


Poésie et nouveautés au programme de la 31ème Quinzaine de l'Atelier imaginaire

02/10/2015

Inauguration de l'exposition Emile Zola et Henri de Toulouse-Lautrec, préambule de la Quinzaine culturelle de l'Atelier imaginaire 2015, à la Médiathèque. Crédit photo: M.S
Inauguration de l'exposition Emile Zola et Henri de Toulouse-Lautrec, préambule de la Quinzaine culturelle de l'Atelier imaginaire 2015, à la Médiathèque. Crédit photo: M.S


Evénement cher aux bigourdans, plus particulièrement aux lourdais, la 31ème Quinzaine littéraire et artistique de l'Atelier imaginaire offre un avant-goût des festivités culturelles (ouvertes au public à partir du 7 octobre prochain), en présentant, jeudi 1er octobre, une première exposition autour d'Emile Zola et d'Henri de Toulouse-Lautrec à la Médiathèque de Lourdes.

Un préambule qui aura permis à Guy Rouquet, président-fondateur de l'Atelier imaginaire, d'annoncer la richesse du programme de l'édition 2015, "dont le point d'orgue sera la journée du 18 octobre", avec la présentation au Palais des Congrès de Ligne de Vie, quatrième titre de la collection Le livre d'où je viens, publié à l'initiative de l'association (éd. Le Castor Astral).

"18 écrivains ont répondu à l'appel de l'Atelier imaginaire afin de s'interroger sur la place occupée par la poésie dans leur vie", explique Guy Rouquet qui rappelle l'hommage rendu, en soirée, au journaliste et homme de lettres Jacques Chancel, "membre de cœur" de l'Atelier imaginaire.

Toujours composée des Journées Magiques et de la Décade littéraire, dont le premier atelier d'écriture sera assuré dès le samedi 10 octobre par l'écrivain Abdelkader Djemaï, la Quinzaine littéraire et artistique reste fidèle à l'objectif de ses débuts : celui de rassembler les artistes et les écrivains, d'offrir ses actions à un large public ainsi que de favoriser les échanges entre les différents participants.

Une volonté impliquant une évolution de l'événement qui, pour la première fois, "se décentralise", annonce Marie-José Moulet, maire adjoint déléguée au développement culturel et à la dynamisation commerciale.

Parmi les nouvelles scènes partenaires de l'édition 2015 de la Quinzaine culturelle, on citera la maison de quartier de Lannedarré et le café-couchette Le Baluchon sans oublier la Médiathèque de Lourdes qui accueille, en plus de l'exposition sur Emile Zola et Henri de Toulouse-Lautrec jusqu'au 5 novembre, le Poèmaton de la Cie Chiloé à partir du 17 octobre 2015.

Autant de nouveaux rendez-vous visant à assurer la pérennité de l'entreprise de Guy Rouquet, reconduite pour octobre 2016, et que les amoureux des arts et des lettres ne cessent de plébisciter.

 

Marion Spataro

 

31ème Quinzaine littéraire et artistique de l'Atelier imaginaire : du 7 au 21 octobre

Programme, renseignements et inscriptions sur :

www.atelier-imaginaire.com

Atelier d'écriture avec Abdelkader Djemaï : du 10 au 11 octobre

De 10 à 12h et de 14h à 17h

Hôtel Alba, 27 av. du Paradis à Lourdes

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

 


Lourdes, à fond la caisse... à savon

27/09/2015

Mathieu Roullier-Gall encourage les pilotes d'un jour, Vincent Fortassin et Anthony Mailhou. Crédit photo: M.S
Mathieu Roullier-Gall encourage les pilotes d'un jour, Vincent Fortassin et Anthony Mailhou. Crédit photo: M.S



3, 2, 1... Go !

Top départ pour la toute première course de caisse à savon organisée, ce dimanche 27 septembre, au cœur de la Zone industrielle de Saux.

Nouveauté sur Lourdes comme au niveau départemental, la première édition de cette course intergénérationnelle sonne comme l'aboutissement d'une année de travail et de préparation portée par le Comité des Fêtes de Lourdes et l'association des Amis de Saux.

"Notre volonté était de proposer une animation ludique permettant de dynamiser et de valoriser le quartier de Saux, trop souvent associé à l'image d'une zone industrielle dénuée de convivialité", explique Mathieu Roullier-Gall, membre du Comité des Fêtes de Lourdes et organisateur de l'événement.

Un projet fédérateur qui, aux alentours de 11h, recensait déjà une quinzaine de participants, tous originaires du quartier de Saux et des environs de Lourdes venus inscrire et présenter leurs "bolides" sur la ligne de départ. Et bien qu'aucun thème particulier ne soit mis à l'honneur, exception faite de la bonne humeur générale, on soulignera les trésors d'inventivité déployés par l'ensemble des concurrents qui, à défaut de tous franchir la ligne d'arrivée en première position ont, d'ores et déjà, remporté le trophée de l'originalité.

"Notre objectif est maintenant d'assurer la pérennité de l'événement", confie Gil Grosjean, président des Amis de Saux qui annonce une nouvelle édition de la course de caisse à savon prévue pour fin septembre 2016.

Une initiative qui, une fois lancée, n'a pas fini de rouler à fond... la caisse !

 

Marion Spataro

 

Une caisse à savon "militarisée" pilotée par Cédric Bonduelle. Crédit photo: M.S
Une caisse à savon "militarisée" pilotée par Cédric Bonduelle. Crédit photo: M.S

l'Art Contemporain mis à l'honneur aux Sanctuaires de Lourdes 

19/09/2015

L'équipe du service des Archives et du Patrimoine des Sanctuaires de Lourdes devant la Basilique du Rosaire et les mosaïques des "Mystères Lumineux". Crédit photo: M.S
L'équipe du service des Archives et du Patrimoine des Sanctuaires de Lourdes devant la Basilique du Rosaire et les mosaïques des "Mystères Lumineux". Crédit photo: M.S

 

Si le thème des Journées européennes du Patrimoine 2015 invite à la découverte du patrimoine du XXIe siècle, c'est avec la volonté de faire "partager la richesse artistique d'un site unique" que les Sanctuaires de Lourdes mettent à l'honneur les œuvres réalisées depuis l'an 2000 en proposant un documentaire inédit, spécialement créé pour l'occasion.

"Nous avions à cœur d'innover en proposant aux visiteurs et aux pèlerins de découvrir autrement les œuvres présentes", souligne Pascale Leroy-Castillo, responsable des archives et du patrimoine des Sanctuaires de Lourdes 

Diffusé les 19 et 20 septembre à partir de 14h00  au centre d'information, le film réalisé par le service des archives des Sanctuaires met ainsi à l'honneur 3 des plus grands artistes de l'art religieux qui ont marqué le site de leur production.

De Goudji, orfèvre de renom basé à Paris-Montmartre au père Marko-Yvan Rupnick, dont les mosaïques dites des "Mystères lumineux" ont embelli la façade de la basilique du Rosaire en 2008 , en passant par Maria De Faykod, qui a doté les Sanctuaires d'un nouveau chemin de croix dédié aux handicapés, c'est "l'histoire d'un patrimoine artistique contemporain résolument moderne que le film s'applique à retracer", explique Pascale Leroy-Castillo.

Une initiative qui, complétée par des visites guidées, fait écho au souhait formulé par Jean-Paul II dans une "lettre aux artistes" d'inscrire les Sanctuaires de Lourdes dans une continuité artistique moderne assurément tournée vers l'avenir. 

Une artiste, une œuvre : Maria De Faykod

Finalisé en 2008 pour le 150ème anniversaire des Apparitions de la Vierge Marie à la Grotte de Massabielle, le chemin de croix réalisé par Maria De Faykod offre chaque année à des millions de pèlerins, malades et handicapés l'occasion de se recueillir sans souffrir de l'inaccessibilité du précédent chemin de croix dit des Espélugues, sur les hauteurs des Sanctuaires.

"Ma volonté était de proposer une œuvre sensible et spirituelle, capable de transmettre un message d'espoir et de réconfort aux malades", explique Maria De Faykod qui se souvient avoir consacré 5 années au projet.

Dès lors, les 17 stations du chemin de croix réalisées en marbre blanc de Carrare (dont 3 ont été ajoutées par l'artiste), continuent de relayer la volonté de Jean-Paul II de représenter le message de la résurrection du Christ.

"Il m'a paru important que le chemin de croix ne se termine pas par la mort du Christ. L'essentiel de l'œuvre porte davantage sur le parcours spirituel de l'être humain qui, par la transcendance, chemine vers la renaissance", souligne Maria De Faykod.

Etablie dans le Sud-Est de la France, Maria De Faykod se consacre aujourd'hui au développement de son musée qu'elle continue d'enrichir de sculptures monumentales ainsi qu'à la réalisation de plusieurs œuvres exposées au niveau national et international tout en restant profondément marquée par le projet du chemin de croix de Lourdes.

"Je reçois fréquemment de nombreux témoignages  de personnes touchées par les sculptures et par leur dimension spirituelle. L'engouement que l'œuvre suscite auprès des pèlerins reflète l'importance que j'ai eu à la réaliser pendant 5 ans" explique l'artiste qui confie revenir à Lourdes tous les ans.

Une œuvre qui assure sa pérennité au sein des Sanctuaires comme dans le cœur des 6 millions de pèlerins qui se rendent à Lourdes chaque année.

 

Marion Spataro

 

Musée de Faykod, Parc-exposition de sculptures

www.musee-de-faykod.com



Les soldats du feu marchent dans les pas de Bernadette Soubirous

22/08/2015

Père Philippe Vanneste, Francis Galmiche et les porte-drapeaux réunis pour une première messe officielle dans la basilique Saint Pie X. Crédit photo: M.S
Père Philippe Vanneste, Francis Galmiche et les porte-drapeaux réunis pour une première messe officielle dans la basilique Saint Pie X. Crédit photo: M.S


Avec près de 6 millions de pèlerins, le site de Lourdes détient chaque année des records d'affluence autour des activités de pèlerinage portées par les Sanctuaires.

Au total, 22 lieux de culte reçoivent les pèlerins du monde entier venus se recueillir au sein de la cité mariale. 

A l'initiative de Francis Galmiche, Lourdes accueille du 22 au 26 août 2015, le tout premier pèlerinage des Sapeurs Pompiers de France.

"Le déclic d'organiser ce pèlerinage m'est venu il y a 3 ans, en 2012, lorsque je me suis aperçu qu'aucun pèlerinage n'existait pour les Pompiers de France" se souvient Francis Galmiche.

Un projet ambitieux pour cet ancien pompier volontaire originaire des Vosges qui aura pu compter sur le soutien indéfectible de l'Amiral Pierre-François Forissier, ancien chef d'Etat-major de la Marine Nationale et de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, président de la Conférence des évêques de France. 

"Petit à petit, j'ai commencé à contacter les départements et les diocèses" explique Francis Galmiche pour qui l'objectif est d'offrir ce pèlerinage aussi bien aux pompiers actifs, aux retraités de différentes unités, qu'à leurs familles.

Soutenu dans cette entreprise par le Pape François qui s'exprime par l'intermédiaire de Monseigneur Luigi Ventura, archevêque, nonce apostolique en France, le pèlerinage promet d'être marqué par 5 jours de prières et de recueillement sur les principaux lieux du Sanctuaire.

"Au total, plus d'une centaine d'inscrits, originaires de la France entière, devraient participer et se recueillir à la grotte de Massabielle", annonce Francis Galmiche.

Présidé par Monseigneur Jean-Paul Mathieu, évêque du diocèse de Saint Dié (Vosges), le pèlerinage accueille également dans ses rangs deux aumôniers-pompiers:  Frère Marie-Angel Carré, originaire du Sud-Ouest et auteur du livre Du feu de Dieu, Témoignage d'un moine-pompier (Presse De La Renaissance, 2005) et Père Philippe Vanneste, aumônier des sapeurs pompiers de la zone aéroportuaire de Roissy-Charles de Gaulle.

Un heureux aboutissement pour Francis Galmiche qui est parvenu à "faire bouger les choses" en organisant ce premier pèlerinage des Sapeurs Pompiers qui devrait être dorénavant reconduit chaque année.

 

Marion Spataro

 

Pèlerinage des Sapeurs Pompiers de France : du 22 au 26 août 2015

Informations sur :

pompiersalourdes.over-blog.com

 


"Une nuit pour rendre le ciel intelligible"

06/08/2015

Philippe Pouzet et les jeunes de l'Astro-Club Lourdais préparent la 25ème édition de La Nuit des Etoiles. Crédit photo: M.S
Philippe Pouzet et les jeunes de l'Astro-Club Lourdais préparent la 25ème édition de La Nuit des Etoiles. Crédit photo: M.S


Alors que le Pic du Jer enchaîne les records d'affluence avec les "Semaines de l'Astronomie", Philippe Pouzet, président de l'Astro-Club Lourdais fait durer le plaisir en donnant, samedi 8 août, le coup d'envoi de la 25ème Nuit des Etoiles.

Rendez-vous incontournable pour les passionnés d'astronomie, la Nuit des Etoiles 2015 "offre à chacun l'occasion de découvrir le ciel et les étoiles de manière ludique" explique Philippe Pouzet.

Grâce aux 7 télescopes installés et mis à disposition par l'Astro-Club Lourdais, Vénus et Jupiter succéderont dignement au soleil qui, une fois couché, cédera sa place à la Lune, Saturne et aux autres corps célestes.

"Notre objectif est de rendre le ciel intelligible. Si les gens repartent avec la certitude de pouvoir reconnaître la Grande Ours et quelques autres constellations célèbres, nous aurons réussi notre pari", souligne Philippe Pouzet. Une volonté partagée par les 30 jeunes animateurs de l'Astro-Club qui concentrent ensemble leurs efforts sur la préparation de ce grand rendez-vous.

Jeux et animations seront donc au programme, à partir de 20h00. Des nouvelles de Philae et de la comète Tchouri en passant par les premières images de Pluton jusqu'à la découverte de la nouvelle exoplanète Kepler-452B, l'Astro-Club fait le tour des événements spatiaux qui ont marqué l'actualité.

"A l'approche du 13 août, prochaine nuit des étoiles filantes selon les scientifiques, nous aurons peut-être la chance d'expliquer et d'observer le phénomène en direct au Pic du Jer" se réjouit d'ores et déjà le président de l'Astro-Club Lourdais. 

Il ne reste plus qu'à souhaiter que la météo soit, elle aussi, au rendez-vous pour que cette Nuit des Etoiles 2015 connaisse le même succès que les "Semaines de l'Astronomie".


Marion Spataro


La Nuit des Etoiles 2015 au Pic du Jer

Samedi 8 août, à partir de 20h00

Funiculaire gratuit, accès direct au sommet

Informations sur :

www.astro-club-lourdais.skyrock.com



Le Baluchon, un lieu où l'on se sent "comme à la maison"

31/07/2015

Au Baluchon, Karine et Bruno ont su créer un lieu de partage et de convivialité. Crédit photo : M.S
Au Baluchon, Karine et Bruno ont su créer un lieu de partage et de convivialité. Crédit photo : M.S


C'est un lieu unique qui semble tout droit sorti d'un roman de Ionesco, certainement l'une des raisons pour lesquelles la présence d'un rhinocéros orne la façade de l'établissement. Installé au centre de Lourdes depuis septembre 2014, le café-couchette Le Baluchon, ouvert par Karine Fridman et Bruno Lequitte, réinvente le concept de l'auberge de jeunesse parisienne en proposant un "lieu d'échanges et de rencontres accessible à tous".

"Nous voulions un endroit accueillant et convivial capable de réunir les gens et les artistes autour d'événements culturels", explique Karine. Un objectif que semble atteindre chaque semaine l'hôte des lieux au vu de l'incroyable diversité des animations proposées. Du concert à la soirée guinguette en passant par les cafés-philos, jeux et expositions temporaires, la programmation permet de satisfaire les publics de tous les âges et de toutes les nationalités. "Afin que chacun puisse accéder à l'ensemble des animations, nos entrées sont basées sur la libre participation", rappelle Bruno, pour qui le succès de l'établissement repose en partie sur la notion de partage.  

Incontestablement originaux et créatifs, les hôtes du Baluchon se penchent aujourd'hui sur de nouveaux projets en partenariat avec des associations lourdaises et des artistes locaux. "Nous souhaitons que ce lieu devienne un point de rencontre socio-culturel à part entière", confie Karine.

Une belle initiative qui nous réserve encore bien des surprises au sein de la cité mariale.

 

Marion Spataro

 

Café-couchette Le Baluchon : 7 Av. Hélios

Ouverture 7/7 jours: en semaine à partir de 16h00 ; le weekend à partir de 10h00

Informations et Programmations sur :

www.lebaluchon-lourdes.fr



Une semaine la tête dans les étoiles

14/07/2015

Grâce aux explications de Philippe Pouzet, les étoiles ne brillent pas que dans le ciel. Crédit photo: M.S
Grâce aux explications de Philippe Pouzet, les étoiles ne brillent pas que dans le ciel. Crédit photo: M.S


C'est nouveau et ça se passe à Lourdes. 

La première édition des "Semaines de l'Astronomie" vient de débuter lundi et déjà, l'on se presse au sommet du Pic du Jer pour une leçon d'astrophysique à 1000 mètres d'altitude.

Au programme, des animations et des explications ludiques axées sur les grandes vedettes de notre système solaire. Dans la lunette du télescope, le soleil s'observe sous toutes ses formes offrant aux astronomes en herbe l'occasion de découvrir des "filaments" et autres protubérances solaires. "Un phénomène rare qui témoigne d'une activité solaire importante, observable tous les 24 ans en moyenne" nous précise Philippe Pouzet, président de l'Astro-Club Lourdais.

Un peu plus loin, c'est au tour des jeunes de l'Astro-Club et des établissements scolaires de la région d'endosser le rôle d'animateur en présentant l'ensemble de leurs travaux sur le thème de la lune. Entre anecdotes, jeux et animations, ces jeunes passionnés ne cachent pas leur fierté de partager ainsi le fruit de deux années de recherches. Certains même s'y sont découverts une vocation comme Jimmy, qui présente le Solar-Scope : "Avec Philippe, on apprend à utiliser le matériel et à le faire découvrir aux gens. Le club m'a permis de découvrir l'astronomie. Plus tard, j'aimerais devenir ingénieur aérospatial". Un engouement qui ne va pas sans rappeler l'objectif de la manifestation, celui de "vulgariser l'astronomie pour la rendre accessible au public" comme nous l'explique Philippe Pouzet.

Initiative qui, au vu de son succès, est d'ores et déjà reconduite du 3 au 7 août prochain. Un programme qui n'a pas fini de nous mettre des étoiles plein les yeux.

 

Marion Spataro

 

Les Semaines de l'Astronomie au Pic du Jer

Du 13 au 17 juillet 2015 de 14h à 17h

Du 03 au 07 août 2015 de 14 à 17h