L'Actualité à LOURDES


Parce que P.L.T NEWS reste au plus près de chez vous, retrouvez ici l'actualité de LOURDES et de ses environs.

 

P.L.T NEWS - L'info qui tombe à Pic !


Le Festival Art & Cinéma, le rendez-vous des cinéphiles

10/03/2016

Michel Azot, l'équipe du cinéma Le Palais et les jurés-lycéens lancent la 27ème édition du Festival Art et Cinéma de Lourdes. Crédit photo : M.S
Michel Azot, l'équipe du cinéma Le Palais et les jurés-lycéens lancent la 27ème édition du Festival Art et Cinéma de Lourdes. Crédit photo : M.S

 

Créé en 1989 par le dynamisme des jeunes cinéphiles de l'atelier Rubric'Art du lycée Saint-Joseph-Peyramale, le Festival Art et Cinéma célèbre, du 9 au 19 mars 2016, sa 27ème édition au cinéma Le Palais de Lourdes. 

 

Seront projetés, à partir de 17h00, des films emblématiques de l'année 2015 comme L'homme irrationnel de Woody Allen ou encore Mustang de Deniz Gamze Ergüven

(4 prix remportés durant la 41ème cérémonie des Césars 2016).

Une programmation riche et de qualité qui, depuis 27 ans, a construit la renommée du Festival Art et Cinéma de Lourdes.

"Au début, le festival prenait la forme d'une semaine à thème. A l'époque nous avons été les premiers à rendre hommage à Jean Cocteau ou à Michel Audiard, en 1993", se souvient Michel Azot, responsable de l'atelier Rubric'Art et professeur d'histoire-géographie au lycée Saint-Joseph-Peyramale.

Transformé "depuis 20 ans en une mini-compétition", le Festival Art et Cinéma se distingue dans le milieu cinématographique notamment par son jury de lycéens issus des établissements scolaires Saint-Joseph-Peyramale et la Serre de Sarsan.

Au total, près de 40 jeunes cinéphiles assisteront aux différentes projections avant de décerner les 5 prix de l'édition 2016.

"Chaque jeune dispose d'une fiche par film, l'objectif étant principalement le développement de leur esprit critique en toute autonomie et indépendamment des médias", explique Michel Azot.

Une initiative qui est au cinéma ce que le prix Goncourt des lycéens est à la littérature : une réussite, désormais reconnue tant par les lourdais que par les professionnels du cinéma.

"En 1998, le festival avait reçu la visite de Jean-Paul Belmondo en personne. Depuis, il n'est pas rare d'apercevoir plusieurs réalisateurs assister aux projections", souligne Michel Azot.

Des déplacements qui, en plus de favoriser la renommée du festival lourdais, sont bien souvent motivés par la volonté de découvrir "l'impact des différentes œuvres cinématographiques sur un public jeune". 

"Il est toujours intéressant pour les réalisateurs d'avoir ce genre de retour. Aussi, à l'issue de la compétition, nous essayons de les informer sur les prix décernés", révèle Michel Azot.

Une spécificité du Festival Art et Cinéma de Lourdes qui, pour cette 27ème édition, se concrétise par la diffusion inédite du dernier film d'André Téchiné : Quand on a 17 ans, sélectionné à la Berlinale 2016 (66ème édition du festival international du film de Berlin) ainsi que par la présence de Joël Attard et Henri Beulay, auteurs du livre Clap sur Midi-Pyrénées (éd. Un autre Reg 'Art, 2015).

Fidèle à sa volonté de "promouvoir l'activité cinéma", première activité culturelle française, Michel Azot se tourne déjà vers de nouveaux projets pour les prochaines éditions du festival lourdais.

"L'anniversaire des 30 ans du festival approchant, nous réfléchissons à la mise en place de ciné-conférences et de soirées à thème, notamment dans le domaine de la science-fiction où un partenariat avec l'astro-club lourdais n'est pas exclu", confie Michel Azot.

 

Rendez-vous pris, nul doute que l'issue de la compétition saura susciter des vocations chez les jeunes critiques en herbe et mettre à l'honneur l'ensemble des acteurs du festival, sans qui rien ne serait possible.

 

Marion Spataro

 

27ème édition du Festival Art et Cinéma : du 9 au 19 mars 2016 au cinéma Le Palais :

- Le 9 mars : Seul sur Mars (science-fiction américain, Ridley Scott)

- Le 11 mars : Elser, un héros ordinaire (drame allemand, Oliver Hirschbiegel)

- Le 12 mars : Le fils de Saul (thriller hongrois, László Nemes)

- Le 13 mars : L'Hermine (policier français, Christian Vincent)

- Le 14 mars : Les Suffragettes (drame britannique, Sarah Gavron)

- Le 15 mars : L'Homme irrationnel (drame américain, Woody Allen)

- Le 16 mars : Mustang (drame franco-turc, Deniz Gamze Ergüven)

- Le 18 mars : Trois souvenirs de ma jeunesse (comédie dramatique française, Arnaud Despleschin)

Soirée de clôture le 19 mars : avec Joël Attard et Henri Beulay suivi de la projection de : Quand on a 17 ans, André Téchiné.

 

Michel Azot, responsable de l'atelier Rubric'Art. Crédit photo : M.S
Michel Azot, responsable de l'atelier Rubric'Art. Crédit photo : M.S

Des livres & Vous, un nouveau service de la Médiathèque

28/02/2016

Corinne Lopes, responsable du portage de livres dans le cadre du service des Livres et Vous. Crédit photo : M.S
Corinne Lopes, responsable du portage de livres dans le cadre du service des Livres et Vous. Crédit photo : M.S

 

Favoriser l'accès à l'information, au savoir et à la culture à tous les habitants de la Communauté de Communes du Pays de Lourdes (C.C.P.L), telle est la mission que s'est fixée la Médiathèque avec la création du service Des livres et Vous, à destination des personnes dans l'incapacité physique de se déplacer résidant sur le territoire de la CCPL.

 

Porté, entre autres, par Corinne Lopes, responsable du portage des livres et bibliothécaire à la Médiathèque, le projet s'inscrit dans une volonté "d'amélioration de la vie quotidienne des personnes âgées et/ou celles en perte d'autonomie".

"L'origine du projet est né en octobre 2015, à partir d'un constat : le portage des livres à domicile permet de créer un lien social capable de rompre l'isolement et la solitude", explique Corinne Lopes.

Ainsi, livres mais aussi livres sonores, CD et DVD peuvent être empruntés librement, livrés à domicile tous les mois par Corinne Lopes après avoir rempli les conditions d'adhésion.

Précisons dès à présent que seule Corinne Lopes est habilitée à se déplacer chez le bénéficiaire pour assurer le bon fonctionnement du service. Toutes autres personnes se présentant au domicile de l'adhérant sans avoir fait l'objet d'un appel téléphonique préalable ou en dehors des heures de livraison des documents ne sauraient appartenir à l'équipe de la Médiathèque.

"La première livraison a eu lieu le 8 janvier dernier. A ce jour 8 personnes en bénéficient déjà et les résultats sont au rendez-vous", souligne Corinne Lopes.

Des résultats sociologiques d'autant plus importants qu'ils illustrent les bienfaits de la bibliothérapie ( thérapie grâce aux livres et à leur lecture ).

"La lecture d'un livre, l'écoute de musique ou le visionnage d'un film permettent d'oublier un temps les angoisses dues à la douleur, à la situation de dépendance ou à l'isolement. Ce sont également des facteurs de lutte contre le vieillissement intellectuel et des exercices d'entretien de la mémoire", précise Corinne Lopes.

 

Une action que l'équipe de la Médiathèque souhaite pérenniser et développer sur l'ensemble du territoire de la CCPL en sensibilisant au projet les responsables des milieux médicaux, para-médicaux et associatifs afin de susciter l'inscription des personnes concernées.

 

Marion Spataro

 

La Médiathèque du Pays de Lourdes - Des livres et Vous :

Renseignements :

www.mediatheque-lourdes.fr

 


Le 11 février 2016, "un tremplin pour la prochaine saison religieuse"

12/02/2016

Le premier 11 février en tant que recteur des Sanctuaires de Lourdes pour le Père André Cabes. Crédit photo: M.S
Le premier 11 février en tant que recteur des Sanctuaires de Lourdes pour le Père André Cabes. Crédit photo: M.S

 

Au matin du 11 février 1858, la Vierge Marie apparaissait à la jeune Bernadette Soubirous pour la première fois dans la grotte de Massabielle.

Une rencontre historique liant indissociablement le Sanctuaire de Lourdes à la religion catholique et qui, 158 années plus tard, est célébrée par les chrétiens du monde entier à l'endroit même où l'histoire prend désormais "sa source".

 

Jour de Fête pour l'Eglise universelle qui célèbre conjointement Notre-Dame de Lourdes et la Journée mondiale du malade, le 11 février 2016 aura réuni 18 000 pèlerins venus assister à la grande messe internationale concélébrée jeudi matin à la basilique St Pie X par Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes.

Une date d'autant plus importante quelle accueille également le congrès des organisateurs de pèlerinages et s'inscrit dans la continuité des événements liés au Jubilé de la Miséricorde, décrété par le souverain pontife.

"En ce 11 février, le message du Pape François envers le Sanctuaire de Lourdes est avant tout : l'accueil. Un souhait qui implique d'attirer notre attention sur les plus pauvres et d'ouvrir les portes du Sanctuaire sur l'extérieur en proposant aux pèlerins un lieu dénué de tout jugement", explique le Père André Cabes, recteur des Sanctuaires de Lourdes.

 

Nommé recteur des Sanctuaires de Lourdes à la suite du Père Horacio Brito le 15 septembre 2015, c'est avec la volonté de "redynamiser particulièrement les pèlerinages diocésains" que le Père Cabes considère le 11 février 2016 comme un "tremplin pour la saison prochaine".

Une mission que le nouveau recteur entame notamment avec "l'accueil spécifique des familles", projet dans lequel s'inscrit, entre autres, le renouvellement des engagements matrimoniaux organisé à Lourdes du 13 au 14 février prochain.

"L'objectif est de proposer plusieurs temps forts durant lesquels les familles peuvent se retrouver à Lourdes. Actuellement, 90 couples sont attendus pour franchir la porte de la Miséricorde dimanche matin", souligne le Père André Cabes.

Un événement précédé, jeudi 11 février, par l'ouverture de l'Ecole de Vie et de Service aux jeunes de 18 à 30 ans souhaitant vivre une expérience de service et de prière fraternelle accompagnés par les religieux et religieuses du Sanctuaire de Lourdes.

"Montrer qu'ensemble il est possible d'abolir les distances pour fonder des événements forts, marque les réflexions concernant la création de nouveaux pèlerinages ainsi que la volonté de vivre et de faire vivre l'Evangile", annonce le Père André Cabes.

 

Des projets qui, sans aucun doute, contribueront à l'évolution du Sanctuaire lourdais dans les années à venir et laisseront leur empreinte au cœur du troisième lieu de pèlerinage le plus fréquenté au monde.

 

Marion Spataro

 


Championnat de Kick Light Boxing 2016 au Palais des Sports F. Abadie

31/01/2016

De gauche à droite : Mélany Dilmi, Hugo Duboè, Mohamed Dilmi et Inès Bereau prêts à représenter les couleurs du Boxing Full Contact Lourdais. Crédit photo : M.S
De gauche à droite : Mélany Dilmi, Hugo Duboè, Mohamed Dilmi et Inès Bereau prêts à représenter les couleurs du Boxing Full Contact Lourdais. Crédit photo : M.S

 

Organisé par le Boxing Full Contact Lourdais sous l'égide de la Ligue Occitanie de Kick Boxing Muay Thaï et Disciplines Associées, le Championnat de la Ligue Occitanie de Kick Light Boxing catégorie Poussins/Cadets a vu s'affronter, pour la première fois à Lourdes, les meilleurs kickboxeurs et kickboxeuses régionaux samedi 30 janvier, sur les tatamis du Palais des Sports F. Abadie.

 

Sport, à part entière, affilié aux disciplines sportives de la Boxe Pieds-Poings (B.P.P), le Kick Boxing Light-Contact se différencie du Kick Boxing par le contrôle de ses techniques majoritairement empruntées au Full-Contact et au Points-Fighting (semi-contact).

Des coups et des mouvements nécessitant une maîtrise parfaite et un important self-control pour atteindre les cibles autorisées sur l'adversaire.

"Il s'agit d'une discipline accessible à tous, comme en atteste l'âge des participants aujourd'hui", explique Mohamed Dilmi, président-fondateur du club Boxing Full Contact Lourdais.

Âgés de 6 à 15 ans, les jeunes kickboxeurs et kickboxeuses issus des 22 clubs régionaux de la toute nouvelle Ligue Occitanie (Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées) se sont affrontés tout l'après-midi avec l'espoir et l'envie de décrocher une place pour les Championnats de France 2016.

Parmi eux, les 20 meilleurs compétiteurs pyrénéens ont pu compter sur les encouragements de leurs camarades et de leurs coaches pour défendre les couleurs du club lourdais.

"Discipline exigeante requérant un travail précis et technique, ma priorité en tant que coach est de transmettre aux jeunes le respect de l'adversaire tout en s'amusant", souligne Mohamed Dilmi.

Une méthode efficace et qui a déjà fait ses preuves au vu de l'enthousiasme général sur les tatamis et des nombreux titres obtenus, entre autres, par les jeunes Hugo Duboè, Mélany Dilmi et Inès Bereau respectivement champions régionaux et qualifiés de Ligue 2015/2016.  

Des résultats qui encouragent Mohamed Dilmi, à la tête du Boxing Full Contact Lourdais depuis plus de 15 ans, à poursuivre le "développement du club et la transmission de la discipline sportive" tout en "préparant la relève".

 

Un dynamisme communicatif en mesure de révéler le parcours de ces jeunes kickboxeurs et kickboxeuses prometteurs. A suivre donc et à encourager.

 

Marion Spataro

 

Boxing Full Contact Lourdais :

http://boxingfullcontactlourdais.jimdo.com/

 


L'Espace Robert Hossein a ouvert ses portes au Salon Pyrénéen de l'emploi

22/01/2016

Une journée dédiée à l'emploi et à la formation. Crédit photo : M.S
Une journée dédiée à l'emploi et à la formation. Crédit photo : M.S

 

Permettre tout en facilitant  la rencontre entre professionnels et demandeurs d'emploi, en valorisant les atouts du territoire ainsi que la communication sur les métiers de demain, tels sont les principaux objectifs du Salon Pyrénéen de l'Emploi et de la Formation 2016, installé jeudi 21 janvier, dans le hall de l'Espace Robert Hossein.

 

Conjointement soutenue par la Maison Commune Emploi et Formation du Pays des Vallées des Gaves (MCEF 65), Pôle emploi 65 et la Mission Locale 65, la 9ème édition du Salon Pyrénéen de l'Emploi et de la Formation "s'inscrit comme un événement majeur en terme d'offres d'emploi au sein du territoire", souligne Philippe Martel, directeur du Pôle Emploi de Lourdes.

Au total, 107 stands dont 82 entreprises ont répondu à l'appel pour venir conseiller et recueillir les C.V. des nombreux demandeurs d'emploi, soigneusement accueillis par les élèves de 1ère Bac pro Vente et Commerce du lycée professionnel et technologique de l'Arrouza.

Une "fréquentation plus ou moins stable", estime Philippe Martel, et propice au développement d'une nouvelle image du Salon de l'emploi axée sur des offres d'emploi durable.

"Bien que Lourdes garde l'image d'une ville favorable aux emplois saisonniers, l'objectif est désormais de développer l'attention sur des CDD et emplois liés aux grandes saisons touristiques de la région", révèle Philippe Martel.

 

Parmi les exposants, le Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) de Tarbes n'aura pourtant recensé qu'une vingtaine de candidatures.

Un chiffre qui ne révèle en rien un manque d'intérêt pour les corps d'armées, largement sollicités depuis les attentats de janvier et novembre 2015.

"Chacun de ces événements a soulevé un élan patriotique rassurant ayant entrainé une augmentation massive des candidatures au sein du territoire", explique le Major Dominique, responsable du CIRFA.

Des candidatures traitées avec d'autant plus d'attention au vu des besoins enregistrés par l'armée en terme de recrutement.

"En 2016, 20 000 postes sont à pourvoir", révèlent conjointement le Major Dominique et l'Adjudant Chef Samuel.

Une offre impliquant une hausse des actions de communication ainsi que plusieurs conventions nationales avec Pôle Emploi et les Missions locales, dont le plan Garantie Jeunes à destination des 18-26 ans.

"En matière de communication, le Salon de l'emploi de Lourdes a toujours été un important relais d'information pour l'armée ainsi qu'une belle opportunité pour les candidats ayant vu leur candidature aboutir", conclut le Major Dominique.

 

Marion Spataro

 

Salon Pyrénéen de l'Emploi et de la Formation 2016 :

www.mcef.midipyrenees.fr/MCEF-de-Lourdes

www.recrutement.terre.defense.gouv.fr

 


"Héritage", une pièce à découvrir à l'Espace Robert Hossein

14/01/2016

De gauche à droite : Marie-Anne Auzon, Marie-José Moulet, Françoise Delile-Manière et Gloria Carreño présentent la pièce de théâtre "Héritage" à la Médiathèque. Crédit photo : M.S
De gauche à droite : Marie-Anne Auzon, Marie-José Moulet, Françoise Delile-Manière et Gloria Carreño présentent la pièce de théâtre "Héritage" à la Médiathèque. Crédit photo : M.S

 

Applaudie à Tarbes, notamment au Pari en octobre 2015, la pièce de théâtre Héritage signée par la dramaturge Gloria Carreño sera à découvrir le 23 janvier prochain à l'Espace Robert Hossein. Pour l'heure, c'est à la Médiathèque que l'auteure, l'actrice principale et l'équipe technique ont présenté le spectacle à la presse, mercredi 13 janvier, en présence de Marie-José Moulet, adjointe à la culture, Véronique Laffont, responsable du service Culture et Karine Aristin, responsable de la programmation de la Médiathèque de Lourdes.

 

Fruit d'une collaboration exceptionnelle entre Gloria Carreño et Mercedes Tormo, metteur en scène du spectacle, Héritage raconte "l'histoire de 4 personnages possédant chacun un douloureux secret", explique l'auteure qui révèle avoir eu l'idée d'écrire la pièce suite à la diffusion d'un débat sur une émission de radio.

3 ans et 10 versions plus tard, Héritage fait ses premiers pas sur les planches du théâtre avec, dans le rôle principal, la talentueuse comédienne Françoise Delile-Manière, de la compagnie luzéenne Les Jolies Choses

"Bien que présentée par 2 compagnies : la Cie Les Pieds Dans Le Plat, basée à Séméac et la toute jeune Cie Mosaïque, dont je suis l'actuelle présidente, Héritage réunit au total 7 compagnies de théâtre", souligne Gloria Carreño.

Autant d'intervenants qui attestent de l'engouement des comédiens pour une pièce plébiscitée, entre autres, pour la subtilité de "ses non-dit" et la richesse d'un jeu scénique basé sur un "labyrinthe émotionnel".

"Tout le monde ne dit pas tout et derrière chaque personne se cache une histoire à découvrir", résument conjointement Gloria Carreño, Françoise Delile-Manière et Marie-Anne Auzon, secrétaire de la compagnie Mosaïque.

Pour Marie-José Moulet, Véronique Laffont et Karine Aristin, la pièce de théâtre Héritage s'inscrit d'ores et déjà dans la continuité des "expériences culturelles" proposées par la ville de Lourdes.

"Fort de l'engouement des lourdais pour les conférences et autres manifestations culturelles, une rencontre post-spectacle avec l'auteure et l'équipe technique sera proposée à la Médiathèque, mardi 26 janvier 2016", révèle Karine Aristin, responsable de la programmation de la Médiathèque de Lourdes.

Notons également que l'équipe complète du spectacle Héritage répondra aux questions du public lors d'un bord de scène exceptionnel à l'issue de la représentation du 23 janvier prochain à l'Espace Robert Hossein.

 

Rendez-vous pris, nul doute que le public lourdais saura réserver un accueil des plus chaleureux à cette pièce prometteuse.

 

Marion Spataro

 

Spectacle théâtral Héritage : (durée : 1h30)

Le 23 janvier 2016 à 20h30 à l'Espace Robert Hossein (Entrée : 10 euros)

Le 26 janvier 2016 à 18h30 à la Médiathèque (Entrée libre)

 


Le Festival international de musique de Lourdes se met à l'heure espagnole

7/01/2016

De gauche à droite : Gérald Altuzarra, Josette Bourdeu, Fayçal Karoui et Frédéric Morando présentent l'édition 2016 du Festival international de musique de Lourdes. Crédit photo : M.S
De gauche à droite : Gérald Altuzarra, Josette Bourdeu, Fayçal Karoui et Frédéric Morando présentent l'édition 2016 du Festival international de musique de Lourdes. Crédit photo : M.S

 

Comment ancrer le Festival international de musique de Lourdes au sein de la cité mariale et dans le cœur des lourdais ?"

Une question à laquelle a tenté de répondre Fayçal Karoui, directeur artistique du Festival international de musique de Lourdes, devant Madame Josette Bourdeu, maire de Lourdes, Gérald Altuzarra, président de l'A.R.A.L et Frédéric Morando, directeur artistique de l'Orchestre de Pau-Pays de Béarn (O.P.P.B) lors de la présentation officielle de l'édition 2016, mercredi 6 janvier, dans la salle du conseil municipal de l'Hôtel de Ville lourdais.

 

Soutenu conjointement par la Ville de Lourdes, le Conseil Général, le Conseil Régional, les Sanctuaires de Lourdes, la mairie de Saint-Savin et ses nombreux bénévoles, le Festival international de musique de Lourdes fêtera à Pâques, son 49ème anniversaire du 19 au 27 mars prochain.

Une édition 2016 qui, en plus de promouvoir "les émotions causées par la musique", s'articulera autour d'un thème à la fois riche et porteur : l'Espagne et la culture ibérique.

"Notre souhait de proposer une programmation de haute qualité s'inscrit dans une volonté d'ouvrir le festival sur son temps et ses quartiers en commençant par mettre à l'honneur l'autre versant des Pyrénées", souligne Madame Josette Bourdeu, maire de Lourdes.

Composée de 5 concerts, la programmation 2016 invitera tous les amateurs  de musique dans un "voyage" au cœur des traditions espagnoles avec comme dernière escale une ouverture sur la culture sud-américaine.

Un programme éclectique et marqué par les "belles découvertes" que sont, entre autres, les spectacles A Dios, Flamenco y Saetas, hommage à la Semana Santa de Juliette Deschamps et Œuvre pour chœur interprété par le Chœur national des jeunes du Venezuela Simon Bolivar dans le cadre de leur tournée européenne, véritable temps fort de l'édition 2016.

"La musique ne connaît pas de frontières. Aussi avons nous choisi de resserrer le Festival international de musique de Lourdes entre les Rameaux et Pâques, lors de la Semaine Sainte", explique Fayçal Karoui.

Un choix assumé et motivé par une volonté d'inscrire à nouveau le festival dans la spiritualité d'un lieu "chargé de mystère" que partage les principaux acteurs et partenaires de l'événement.

Une volonté qui s'accompagne d'une réflexion sur le territoire et de plusieurs projets visant à mettre la jeunesse à l'honneur durant le festival.

"Nous souhaitons travailler avec les jeunes dans le cadre du festival, que ce soit pour une première partie d'un des concerts programmés ou pour une éventuelle production lors de l'édition 2017", révèle Fayçal Karoui.

 

Une initiative en perpétuelle évolution qui, en plus de "rendre possible une rencontre émotive entre les œuvres et le public", valorisera l'ensemble des artistes interrégionaux et internationaux présents tout en apportant sa contribution au rayonnement national de Lourdes dès le 19 mars prochain.

 

Marion Spataro

 

49ème Festival international de musique de Lourdes : du 19 au 27 mars 2016

Programme et informations :

www.festivaldelourdes.fr

 


Vous avez aimé l'année 2015 ? Retrouvez tous les articles concernant Lourdes et ses environs dans votre rubrique :

LOURDES en 2015