PAU en 2015


Le Zénith accueille Les Stentors

21/12/2015

De gauche à droite : Mowgli Laps, Jean-Philippe Catusse, Vianney Guyonnet et Mathieu Sempéré dans les coulisses du Zénith. Crédit photo : M.S
De gauche à droite : Mowgli Laps, Jean-Philippe Catusse, Vianney Guyonnet et Mathieu Sempéré dans les coulisses du Zénith. Crédit photo : M.S

 

Après nous avoir offert le plus beau des Voyages en France (2012), triple disque de platine, et Une Histoire de France (2013), hommage au patrimoine musical français, Les Stentors nous donnent rendez-vous au Cinéma pour la suite "des aventures" de quatre voix d'exception réunies sur la scène du Zénith, dimanche 20 décembre.

 

"Plus que le parcours de quatre chanteurs d'Opéra, Les Stentors c'est l'aventure de quatre copains dont l'amitié musicale permet de défendre un répertoire à la fois classique et populaire", explique Mowgli Laps, ténor du groupe.

Une aventure qui débute en 2010 grâce à Sébastien Lemoine (baryton) qui a su réunir trois des plus belles voix de l'Opéra, Mathieu Sempéré (ténor), Mowgli Laps (ténor) et Vianney Guyonnet (baryton) avant de céder sa place à Jean-Philippe Catusse (baryton) en février dernier.

Et si l'esprit d'équipe à su séduire les quatre chanteurs, c'est avant tout la "découverte d'un nouvel univers musical et l'interaction avec le public" qui poussent dorénavant les artistes à poursuivre leur objectif principal : celui de "transmettre et de rendre accessible les classiques de l'Opéra".

Une "mission" que Les Stentors honorent avec la sortie, le 29 septembre dernier, d'un 3ème album, Rendez-vous au Cinéma, qui rassemble les chansons des plus grands films à succès, comme Vois sur ton chemin (Les Choristes, 2004) ou I Want to Spend My Lifetime Loving You (le Masque de Zorro, 1998).

"En ce qui me concerne, c'est la musique des classiques du cinéma qui m'a conduit à me diriger vers l'Opéra", confie Mowgli Laps.

 

Actuellement en tournée dans toute la France, c'est sur la scène du Zénith de Pau que les quatre artistes offrent leur dernier spectacle de l'année 2015.

Un premier passage au sein de la capitale béarnaise pour le groupe qui aura gratifié le public palois de quelques jeux de mots subtiles, d'un numéro de claquettes ainsi que de deux chansons inédites : Le premier pas (Michel Schönberg, 1974) et Les Lacs du Connemara (Michel Sardou, 1981).

Des nouveautés qui annoncent d'ores et déjà la sortie d'un 4ème album courant 2016 en parallèle d'une tournée qui s'achèvera en mai prochain.

"Pour le 4ème opus, nous avons pour projet de composer nos propres chansons tout en gardant le caractère musical des Stentors", révèle Vianney Guyonnet qui dévoile l'intérêt grandissant des membres du groupe pour la variété Pop.

 

Rendez-vous pris, souhaitons que Les Stentors  illuminent à nouveau la cité royale d'Henri IV de leur incomparable talent.

 

Marion Spataro

 


L'EISTI, "portes ouvertes" vers l'excellence

13/12/2015

Laurence Lamoulie présente le programme de l'EISTI dans l'amphithéâtre Labarrère. Crédit photo : M.S
Laurence Lamoulie présente le programme de l'EISTI dans l'amphithéâtre Labarrère. Crédit photo : M.S


Implantée à Pau depuis 2003, l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information (EISTI) accueille à l'intérieur de son prestigieux campus 300 élèves sur les 1200 étudiants répartis sur les sites palois et cergyssois.

Directrice du campus béarnais depuis 2004, Laurence Lamoulie, professeur de mathématiques, revient sur les fondements de l'établissement classé parmi les meilleures écoles d'ingénieurs de France à l'occasion de la journée portes ouvertes du 12 décembre 2015.


Ecole d'ingénieurs privée sous forme d'association de Loi 1901 à but non lucratif, l'EISTI s'inscrit comme une référence en matière de réussite professionnelle.

Reconnue par l'Etat et habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI) à délivrer le diplôme d'ingénieur, l'école atteint chaque année les sommets de l'excellence avec 100% de réussite à l'examen et 96% d'embauche pour les étudiants, souvent recrutés avant même l'obtention du diplôme de fin d'étude.

"Notons que les 4% restant s'engagent souvent dans une poursuite d'études spécialisées, allant même jusqu'à entamer des doubles cursus en France comme à l'étranger", souligne Laurence Lamoulie.

Rare école en possession d'une Charte dès sa création (en 1983 pour le site de Cergy), les valeurs inculquées aux étudiants résonnent comme une devise portée par 4 lettres de l'acronyme P.O.S.E.

Professionnalisme, Ouverture, Solidarité et Ethique deviennent ainsi le leitmotiv de ces jeunes volontaires amenés à démontrer l'étendue de leur compétence en France comme dans des multinationales, tout en étant capable de produire un résultat collectif et de résister aux tentations malhonnêtes présentes dans le monde du travail.

Un crédo appliqué depuis 30 ans et fièrement proclamé par les presque 3800 anciens étudiants contribuant à la renommée de l'EISTI dans les milieux professionnels.

"Ici, nous travaillons sur l'assiduité des étudiants. En plus de former les ingénieurs de demain, nous formons également les esprits de nos étudiants tout en assurant un suivi régulier dès la première année", explique conjointement Nisrine Fortin, responsable du suivi des élèves en Prépa Intégrée et Romain Dujol, professeur de mathématiques en Prépa Intégrée et Cycle Ingénieur.


En perpétuelle évolution, l'EISTI s'applique à renouveler ses formations pour dispenser un enseignement d'excellence et assurer sa compétitivité sur le marché de l'emploi.

Dans cet objectif, l'école a ouvert ses portes depuis cette année aux formations par alternance et aux contrats de professionnalisation, prisés dans les secteurs de l'entreprise.

Une dynamique qui devrait se poursuivre avec l'ouverture d'une nouvelle formation : Ingénierie Mathématique et Simulation Informatique (IMSI) dès la rentrée 2016.


Egalement investie dans les relations avec la ville de Pau et ses principaux acteurs, l'EISTI participe à de nombreux concours, démonstration des compétences de ses étudiants.

Après avoir participé, en partenariat avec le Groupement de Gendarmerie Départementale de Pau, à la conception du projet Vigicambri (une application sur Smartphone luttant contre la recrudescence des cambriolages), l'école renouvelle l'expérience avec, cette fois, la communauté d'agglomération paloise pour réaliser une application dédiée à l'amélioration des déplacements urbains des personnes handicapées.

Un travail dont on attend les résultats en mai 2016 avant de participer au très prestigieux concours Total Contest, organisé par la branche Exploration-Production du groupe Total S.A, déjà remporté à deux reprises par l'EISTI.


Autant de projets qui devraient motiver les nombreux jeunes venus aux portes ouvertes de l'EISTI à s'engager, comme Gérald Mas, étudiant en première année de cycle ingénieur, dans la voie de l'excellence .


Marion Spataro


Portes ouvertes de l'EISTI de Pau : de 14h à 17h

- Le 6 février 2016

- Le 5 mars 2016

Renseignements sur :

www.eisti.fr



Des rencontres au sommet pour les soirées Verticualidad 2015

4/12/2015

Gilberte et Louis Audoubert entourés par Damien Maurice (à gauche) et Bernard Garcès (à droite) lancent l'édition 2015 des rencontres Verticualidad. Crédit photo : M.S
Gilberte et Louis Audoubert entourés par Damien Maurice (à gauche) et Bernard Garcès (à droite) lancent l'édition 2015 des rencontres Verticualidad. Crédit photo : M.S


Poser un nouveau regard sur la montagne au fil des expéditions d'alpinistes de renom, tel est le projet conjointement porté par la Maison de la Montagne et le Club Alpin Français de Pau avec l'ouverture des rencontres Verticualidad 2015, jeudi 3 décembre, à la MJC Berlioz.

"Notre objectif est de mettre en valeur l'aspect culturel de la montagne", explique Damien Maurice, directeur de la Maison de la Montagne.

Moment d'échanges entre amoureux des grands espaces montagneux, débutants, amateurs et professionnels, l'édition 2015, dédiée au lien entretenu par les Femmes et la Montagne, accueille l'alpiniste toulousaine Gilberte Audoubert.

Une première participation pour cette grande sportive qui révèle avoir "commencé l'escalade à seulement 16 ans dans les camps de jeunes pyrénéens".

Des massifs péruviens au Sajama bolivien en passant par l'Aconcagua argentin et l'Ama Dablam au Népal, l'épopée de Gilberte Audoubert ne connaît aucunes limites.

"A 62 ans, je continue de grimper dans les Pyrénées tout en poursuivant le rêve, un peu fou, de gravir encore bien d'autres sommets étrangers", explique l'alpiniste chevronnée.

Un parcours éloigné des grandes compétions sportives qui adhère aussi bien à l'esprit des rencontres Verticualidad qu'à la volonté de la Maison de la Montagne et du Club Alpin Français de Pau de rendre la montagne "éducative".

"En plus des rencontres Verticualidad, nous travaillons sur un ensemble de rendez-vous tout au long de l'année comme le festival Poésie en Ossau ainsi que plusieurs expositions et conférences", explique Damien Maurice qui remercie Bernard Garcès, représentant du Club Alpin Français de Pau, pour le soutien apporté depuis le début des rencontres.

Dynamiques et engagées, les actions conjointes de la Maison de la Montagne et du Club Alpin Français de Pau se poursuivront tout au long du mois, notamment avec une soirée Neige et Avalanche le 9 décembre prochain, avant de lancer une nouvelle année culturelle sur le thème de l'Eau en compagnie de l'alpiniste Patrice de Bellefon, dès janvier 2016 .

En attendant, passionnés et amateurs de montagne pourront profiter des rencontres Verticualidad 2015  jusqu'au 5 décembre prochain en présence de Catherine Destivelle et Joan Griso Bellver ainsi que de l'exposition de Pilar Longàs jusqu'au 31 décembre, à la Cité des Pyrénées.

 

Marion Spataro

 

7éme édition des rencontres Verticualidad : du 3 au 5 décembre 2015

Informations sur :

lamaisondelamontagne.org

cafdepau.ffcam.fr/

 


Pierre Emmanuel Barré et Antoine Schoumsky, en scène au Palais Beaumont

28/11/2015

Pierre Emmanuel Barré et Antoine Schoumsky, dans les coulisses du Palais Beaumont. Crédit photo : M.S
Pierre Emmanuel Barré et Antoine Schoumsky, dans les coulisses du Palais Beaumont. Crédit photo : M.S

 

Le premier, porte le matricule 82.11.03 et participe à un programme de réinsertion des détenus par le rire. 

Le second, spécialiste de l'humour grinçant, aime se qualifier de "sale con" !

Leur point commun ? Tous deux étaient présents, vendredi 27 novembre, sur la scène du Palais Beaumont pour un show décapant dont seuls Antoine Schoumsky et Pierre Emmanuel Barré ont le secret.

 

Avis à la population, nos deux enfants terribles vous mettent en garde dès le titre du spectacle : Pierre Emmanuel Barré est un sale con.

Caustique, décalé et actuel, l'humoriste ne s'offusque de rien. Mieux, ce dernier se délecte de l'hésitation du spectateur, tour à tour partagé entre le rire et la gêne.

"Sur scène, je livre ce qui me fait rire : un ensemble de choses, légèrement agressives, sonnant comme des vérités", explique Pierre Emmanuel Barré.

Un univers joué depuis 2011 auquel les palois ont su réserver un accueil chaleureux après avoir été confronté à l'humour potache d'Antoine Schoumsky.

Assurant brillamment la première partie du spectacle depuis leur rencontre au Point Virgule, cet ancien élève du prestigieux Cours Florent, découvert du grand public sur la scène de On ne demande qu'à en rire (saison 4), partage avec Pierre Emmanuel Barré bien plus qu'un espace de jeux.

De Jean Yanne à Albert Dupontel, les deux humoristes révèlent posséder "les mêmes références" artistiques, socle d'une amitié partagée aussi bien sur les planches qu'en coulisse.

"J'aime l'humour potache et grinçant de Pierre Emmanuel, c'est un point commun que je développe dans mes spectacles sous la forme d'histoires", confie Antoine Schoumsky.

Et c'est avec détachement et amusement que les deux artistes s'appliquent à relever l'absurdité de notre société à travers des carrières bien remplies.

Pour Pierre Emmanuel Barré, que l'on retrouve sur Canal+ ainsi que, chaque mardi, dans La bande originale sur France Inter, le succès croissant du spectacle devrait se poursuivre avec de nouvelles dates en plus d'une place sur France 2 au côté de Frédéric Lopez (Folie passagère) et de quelques représentations de Full Metal Molière, la comédie de ses débuts.

"En parallèle, je travaille avec Arsen sur l'écriture d'un nouveau One Man Show sur le thème des gentils et des méchants", révéle l'humoriste.

Du côté d'Antoine Schoumsky, la tournée du spectacle En attendant Claire Chazal s'accompagnera de plusieurs projets cinématographiques diffusés sur internet courant 2016.  

Rendez-vous pris, nul doute que les deux humoristes n'ont pas encore fini de faire parler d'eux... Pour notre plus grand plaisir !

 

Marion Spataro

 

One Man Show Pierre Emmanuel Barré est un sale con :

Information sur :

www.pebarre.fr

Facebook de Pierre Emmanuel Barré

Antoine Schoumsky :

Facebook d'Antoine Schoumsky

 


Le Cirque sur l'Eau s'amarre à Pau

12/11/2015

Un spectacle haut en couleurs dont seul le Grand Cirque sur l'Eau a le secret. Crédit photo : M.S
Un spectacle haut en couleurs dont seul le Grand Cirque sur l'Eau a le secret. Crédit photo : M.S


Installé sur le parking du stade du Hameau, le Grand Cirque sur l'Eau a fait escale à Pau, du 10 au 11 novembre, pour deux journées de représentations exceptionnelles.

Au programme, une croisière de deux heures de spectacle à laquelle ont été conviés les spectateurs palois, venus nombreux pour l'occasion.

Un nouveau show très "aquatique" créé dans le cadre de la tournée 2015, auquel petits et grands ont pu assister autour d'un bassin de 60 000 litres d'eau.

"Au total, 21 artistes se succèdent et contribuent aussi bien à l'évolution qu'au renouvellement du spectacle", souligne Radu Nepotu, jeune et brillant directeur du Grand Cirque sur l'Eau.

Fort de sa renommée internationale, le cirque accueille fréquemment des vedettes issues des plus prestigieux chapiteaux, à l'instar de Katezyna Kozzheva, danseuse ukrainienne au cirque de St-Pétersbourg et Trinh Tra My, découverte notamment sur la scène du Plus grand cabaret du monde (France 2) qui aura présenté un numéro d'équilibre aérien, avec épées et tissus.  

Une renommée savamment entretenue par Radu Nepotu, également à la tête du Grand Cirque Medrano,  pour qui la volonté de "faire plaisir aux spectateurs" tiens une place essentielle tant "dans l'organisation que dans la création des différents spectacles".

Egalement mis à l'honneur, les animaux "sans qui aucun cirque ne pourrait exister", auront réjoui les spectateurs de leur adresse ou de leurs facéties sous l'œil attentif de leurs talentueux dresseurs.

Spectacle aquatique oblige, mentionnons la présence de Gary Yahn et de sa très malicieuse otarie qui aura gratifié le public palois de quelques espiègleries mémorables.

Oscillant entre tradition et modernité, le Grand Cirque sur l'Eau poursuit sa tournée française à Tarbes, du 14 au 15 novembre prochain.

L'occasion de découvrir ou de redécouvrir le spectacle 2015 avant le retour du Grand Cirque Medrano courant février 2016.


Marion Spataro



Le Festival de la petite enfance 2015 "éveille nos sens" 

05/11/2015

Valéry Arramon, Marie-Françoise Lefebvre et Gilbert Dalla Rosa entourés de bénévoles des associations Slow Food et F.E.E réconcilient les cuisiniers en herbe avec les fruits et légumes. Crédit photo: M.S
Valéry Arramon, Marie-Françoise Lefebvre et Gilbert Dalla Rosa entourés de bénévoles des associations Slow Food et F.E.E réconcilient les cuisiniers en herbe avec les fruits et légumes. Crédit photo: M.S


Rendez-vous annuel des parents, de leurs enfants et des professionnels de l'enfance, le Festival de la Petite Enfance et de la Famille Pau-Béarn 2015 organisé par l'association Famille Enfance Education populaire (F.E.E) s'est ouvert, mercredi 4 novembre, au Parc des Expositions pour 5 jours de réflexion, de partage et d'échange autour du monde de la petite enfance.

 

"Plébiscité chaque année par les familles paloises, le Festival célèbre sa 26ème année d'existence sur le thème ludique de l'éveil des sens", annoncent conjointement Marie-Françoise Lefebvre, présidente de l'association F.E.E et Valéry Arramon, coordinatrice et organisatrice du Festival.

Ateliers pédagogiques, balades en poneys, promenades sensorielles, spectacles, tables rondes et conférences, au total, plus de 60 associations et structures œuvrant dans le domaine de l'enfance auront répondu présent à l'appel de l'association paloise F.E.E afin de présenter leurs activités aux quelques 12 000 visiteurs attendus jusqu'au dimanche 8 novembre.

"Le Festival est à la fois une manifestation culturelle, un univers de découverte, un carrefour de l'éducation, un espace de jeux pour les enfants ainsi qu'un lieu de rencontres pour les parents, les associations et les professionnels de la petite enfance", explique Valéry Arramon.

Forte de ses neuf années d'engagement pour la prévention de l'obésité, c'est avec la même démarche préventive que les bénévoles de l'association F.E.E auront créé un espace dédié à la découverte de l'alimentation, aidés notamment par l'antenne paloise de la Ligue contre le cancer, le lycée des métiers d'Art de Coarraze, les conseils de naturopathes et l'association Slow Food Béarn.

"Cette année, nous proposons d'éveiller les enfants aux légumes et aux saveurs d'autrefois grâce à plusieurs jeux et ateliers de cuisine", explique le professeur Gilbert Dalla Rosa, président de l'association Slow Food Béarn.

 

Soucieuse d'inscrire le Festival dans une démarche pédagogique accessible à tous, l'association F.E.E poursuit ses actions tout au long de l'année ainsi que la préparation de l'édition 2016.

"Bien que le thème du 27ème Festival n'a pas encore été défini nous nous intéressons de près au débat sur les neurosciences", révèle Valéry Arramon qui annonce un nouveau projet pour l'association qui rejoint officiellement le programme d'accompagnement au langage Parler Bambin, derrière Lille et Grenoble.

Et parce que l'éveil des sens "ne se fait pas en un jour mais au quotidien", parents et enfants auront jusqu'à dimanche prochain pour profiter des activités proposées dans l'espace Adour du Parc des Exposition.

 

Marion Spataro

 

Festival de la Petite Enfance et de la Famille 2015 : du 4 au 8 novembre

Ouvert de 14h à 18h30

Informations sur :

www.parc-expo-pau.com

Association Famille Enfance Education populaire (F.E.E) :

www.fee64.fr 

 


Le Méliès se pare de "Rose à Pau"  

30/10/2015

Les membres de l'association Rose à Pau réunis au cinéma le Méliès pour un ciné-débat spécial Octobre Rose. Crédit photo: M.S
Les membres de l'association Rose à Pau réunis au cinéma le Méliès pour un ciné-débat spécial Octobre Rose. Crédit photo: M.S


En cette fin de mois d'octobre consacré, entre autres, à la lutte contre le cancer du sein, c'est au cinéma d'art et d'essai Le Méliès que l'association Rose à Pau a clôturé autour d'un ciné-débat, jeudi 29 octobre, les opérations menées dans le cadre de la campagne Octobre Rose 2015 à Pau.

"Un premier partenariat" comme le rappelle Philippe Coquillaud, directeur du cinéma Le Méliès, qui aura permis d'aborder le délicat sujet du cancer autour de deux œuvres cinématographiques majeures : Ma vie sans moi d'Isabel Coixet et Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier.

"Si le premier est un drame hispano-canadien largement inspiré du livre de Nanci Kincaid, le second est une comédie dans laquelle s'illustre notamment Jean Dujardin et Albert Dupontel", précise Rachel Thiery, membre du réseau local de soutien et d'entraide aux femmes concernées par le cancer, Rose à Pau.

Une programmation choisie avec soin par les membres de l'association Rose à Pau et par l'équipe du cinéma Le Méliès afin de "mettre les spectateurs devant un sujet dont on peut parler librement".

Un objectif concrétisé avec un débat organisé entre les deux séances de cinéma autour de quelques douceurs préparées  par Rachel Thiery qui, en plus d'accompagner les projets de l'association, assure la gérance du restaurant-traiteur palois La Magie de la Casserole.

Une belle initiative permettant de relayer l'importance du dépistage tout  en portant  un regard différent sur la maladie.


Marion Spataro



De Londres à Pau, les étudiants exposent au Pavillon de l'Architecture

21/10/2015

A gauche, Eva Bigando, maître de conférences et les étudiants master 1 DAST de l'UPPA. Crédit photo: M.S
A gauche, Eva Bigando, maître de conférences et les étudiants master 1 DAST de l'UPPA. Crédit photo: M.S


Réfléchir et comprendre les enjeux de la ville durable, tel fut le sujet d'étude proposé aux étudiants de 3ème année de Licence du Département de géographie et d'aménagement de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour qui, à l'issue d'un "périple londonien", ont présenté l'exposition London EcoUrban Trip, mardi 20 octobre, au Pavillon de l'Architecture.


"L'objectif était de quitter la ville moyenne pour mieux se confronter aux spécificités d'une grande ville et, plus particulièrement, d'une ville-monde", explique Eva Bigando, maître de conférences du Département géographie et aménagement de l'UPPA, qui aura accompagné les étudiants dans leurs recherches tout au long du semestre.

Réunis au Pavillon de l'Architecture, c'est notamment devant Jean-Paul Brin, adjoint en charge de la coordination générale, de l'urbanisme et des travaux, Arnaud Binder et Gautier Lagalaye, respectivement responsables des Mobilités et du service Maîtrise d'ouvrage urbaine de la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées, que  les jeunes licenciés, composant aujourd'hui l'ensemble des 1ères années de Master Développement durable, Aménagement, Société et Territoire, ont lancé le débat autour des 3 grandes thématiques que sont : la régénération de l'urbain,  le déplacement dans les territoires urbains et les natures dans la ville.

Un débat qui, à travers les exemples de renouvellement urbain de Battersea Power Station, Stratford ou encore de la gare de King's Cross San Pancras aura ouvertement posé la question de la "transposabilité" de projets aussi colossaux que novateurs à l'échelle de la ville de Pau.

"Notre objectif reste d'apporter une visibilité sur le tissu urbain en imprimant nos propres traces à l'histoire de cette ville capitale", souligne Jean-Paul Brin qui annonce la prochaine présentation du projet de "développement du schéma public de la ville" souhaité par François Bayrou, maire de Pau, d'ores et déjà axé sur l'aménagement d'espaces communs et de "centres de vie" dans chacun des quartiers.

Un projet complété par une réflexion autour de "promenades thématiques" qui devrait apporter quelques similitudes supplémentaires entre la capitale britannique et la ville de Pau, déjà fortement marquée par l'influence anglaise depuis la Belle Epoque (1871-1914).


Une initiative réussie pour les étudiants de l'UPPA et leurs professeurs dont les 7 panneaux de l'exposition London EcoUrban Trip, en plus de contribuer à l'apport d'un socle de réflexion sur les possibilités de réaménagement de la ville, s'inscrivent dans la continuité du mois de l'Architecture Sud-Aquitaine à découvrir jusqu'à la fin octobre au Pavillon de l'Architecture.

 

Marion Spataro

 


Le Méliès souffle ses 25 bougies

18/10/2015

Johan Calas, Philippe Mariblanca et Vicentia Aholoukpé réunis autour de Philippe Coquillaud pour fêter les 25 ans du cinéma Le Méliès. Crédit photo: M.S
Johan Calas, Philippe Mariblanca et Vicentia Aholoukpé réunis autour de Philippe Coquillaud pour fêter les 25 ans du cinéma Le Méliès. Crédit photo: M.S


Journée spéciale pour le cinéma d'art et d'essai Le Méliès qui a fêté, samedi 17 octobre, ses 25 ans d'existence.

Un quart de siècle et déjà 6000 films projetés pour le cinéma qui, 25 ans auparavant, n'était autre que le ciné-club de l'association Le Périscope, devenu au fil des années, un pôle culturel emblématique et incontournable de Pau.

"Nous avions à cœur de fêter l'événement", souligne Philippe Coquillaud, directeur du cinéma Le Méliès, qui souhaite continuer à promouvoir la culture auprès des jeunes.  

Une volonté qui, à l'occasion de l'anniversaire du cinéma, aura une fois de plus été démontrée par l'offre de 25 places remportées tout au long de la semaine par tirage au sort ainsi que par une récompense spéciale pour les jeunes nés en 1990, plus particulièrement ceux natifs du 17 octobre, qui se seront vu attribuer 2 places de cinéma gratuites et une affiche du film de leur choix.

Un effort qui passe également par une programmation riche et de qualité, à l'image de ce que propose le cinéma tout au long de l'année.

"Parmi les films proposés nous avons diffusé L'homme irrationnel de Woody Allen ainsi que Mustang, un film de la jeune réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven qui représentera la France aux Oscars", explique Philippe Coquillaud, qui annonce d'ores et déjà la célèbration des 30 ans du cinéma au Foirail.

Un déménagement prévu seulement pour 2018 qui permettra au Méliès de bénéficier de "3 salles et d'une salle de spectacle capable de recevoir des réalisateurs pour de futures avant-premières" révèle Pierre-Henri Ardonceau, membre de l'Académie du Jazz, venu présenter la première séance du film de Woody Allen et remercier l'équipe du Méliès pour la richesse de leurs actions culturelles.

A noter, une fin d'année bien remplie pour le cinéma d'art et d'essai avec la préparation de 2 festivals majeurs : la 6ème édition du Festival International du Film de Pau qui mettra l'Argentine à l'honneur du 4 au 8 novembre prochain et la 10ème édition du Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en décembre.

Rendez-vous pris, souhaitons que ce nouvel anniversaire favorise le développement des projets du Méliès et de son équipe dynamique que l'on encourage.


Marion Spataro 


Cinéma d'art et d'essai Le Méliès :

www.lemelies.net

www.facebook.com/cinema.lemelies.7



Les Sciences en fête Place Clemenceau

12/10/2015

Sylvie Dagreou et Anne Saouter inaugurent le village des sciences 2015 en compagnie des bénévoles des associations Ecocene et Lacq Odyssée. Crédit photo: M.S
Sylvie Dagreou et Anne Saouter inaugurent le village des sciences 2015 en compagnie des bénévoles des associations Ecocene et Lacq Odyssée. Crédit photo: M.S


Dans le cadre de la Fête de la Science, l'association Lacq Odyssée a proposé du 10 au 11 octobre, un village des sciences pour le plus grand plaisir des palois qui auront pu se familiariser, sous les parapluies roses de la place Clémenceau, avec les mystères de la Science contemporaine. 

 

Pour cette 24ème édition, "13 exposants issus d'entreprises, universités et associations locales ont investi l'espace public", souligne Sylvie Dagreou, enseignant-chercheur à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, qui remercie l'ensemble des participants ayant répondu à l'appel de l'association Lacq Odyssée et, d'une manière générale, de faire vivre la Fête de la Science selon le souhait du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Parmi les différents exposants, on notera la présence de Jacky Cresson, professeur au laboratoire de Mathématiques Appliquées de Pau, venu présenter le Mathématicum, "un projet pédagogique proposant des ateliers adaptés à tous les niveaux d’enseignement de la  maternelle, primaire au secondaire jusqu'au supérieur, ayant déjà fait ses preuves en Allemagne".

Proclamée année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière par l'Organisation internationale des Nations Unies, l'édition 2015 aura également mis à l'honneur les sciences de l'astronomie avec notamment les télescopes des associations paloises Germea et S.A.P.O ainsi que sur l'étude des insectes noctiluques, plus communément appelés : insectes luminescents.

"Tous les domaines scientifiques sont abordés pour mieux comprendre la science, ses enjeux et le monde qui nous entoure", explique Sylvie Dagreou.

Une diversité des savoirs qui, grâce à la participation de l'association Ecocène, aura permis d'aborder les enjeux de la COP 21 (21ème conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

"Notre objectif est de rendre les informations sur le changement climatique compréhensibles tout en dispensant des actions de sensibilisation aux énergies renouvelables", explique Aurélie Sayer et Aurélien Harireche, membres de l'association Ecocène, qui illustrent leurs propos avec la présentation d'un Bilan Carbone réalisé en 2014 par les élèves de 2nde du lycée Louis Barthou.

Une initiative qui, assurément, aura réconcilié quelques palois avec les matières scientifiques.

Marion Spataro

 


Le mois d'Octobre placé sous le signe de l'Architecture Sud Aquitaine

03/10/2015

De gauche à droite : Nadine Bueno, Jean-Paul Brin, Séverine Tardieu, Cyrille Marlin, Gloria Ariztegui, Annie Hild, Angel Crespo et Lancelot de Madaillan inaugurent le mois de l'Architecture Sud Aquitaine.Crédit photo: M.S
De gauche à droite : Nadine Bueno, Jean-Paul Brin, Séverine Tardieu, Cyrille Marlin, Gloria Ariztegui, Annie Hild, Angel Crespo et Lancelot de Madaillan inaugurent le mois de l'Architecture Sud Aquitaine.Crédit photo: M.S


Un mois pour transmettre, découvrir et comprendre l'architecture, l'urbanisme, le paysage et le cadre de vie, tel est l'objectif fixé par le Pavillon de l'Architecture de Pau qui, vendredi 2 octobre, donne le coup d'envoi du tout premier mois de l'Architecture Sud Aquitaine.

 

Une initiative qui, en plus de rejoindre les projets précurseurs des maisons de l'architecture normandes et languedociennes,   s'inscrit dans "la volonté du Ministère de la Culture et de la Communication en faveur du développement des événements de médiation autour de l'architecture", explique Dominique Tessier, président du Réseau des maisons de l'architecture.

Prolongement des Journées européennes du Patrimoine et complément de la Journée mondiale de l'architecture, célébrée chaque premier lundi du mois d'octobre, "le mois de l'architecture offre l'occasion de montrer la richesse et l'importance de l'architecture pour la société, son rôle citoyen ainsi que le travail des architectes dans l'économie de la construction et de la création", souligne Véronique Mialou, vice-présidente de la maison de l'architecture du Pays Basque, qui souhaite que la pérennité de l'événement contribue au "rayonnement" de l'architecture Sud Aquitaine.

Parmi les nombreux rendez-vous proposés tout au long du mois, on citera l'ensemble des balades urbaines, visites de bâtiments et de carrières de pierres, expositions et conférences, sans oublier, les deux rencontres transfrontalières prévues à Bayonne et au Col du Pourtalet les 22 et 23 octobre.

Un programme riche présenté, devant Annie Hild, présidente du CAUE 64,  Jean Lacoste et Jean-Paul Brin, adjoints délégués respectivement à la culture et à l'urbanisme, par l'équipe du Pavillon de l'Architecture de Pau en la personne de Séverine Tardieu et de Lancelot de Madaillan rejoints par Gloria Ariztegui et Angel Crespo, membres du Colegio Oficial de Arquitectos de Aragon, en préambule de la conférence de Cyrille Marlin consacrée à l'exposition monographique des travaux de l'atelier d'architecture tokyoïte Bow-Wow.

Souhaitons que cette nouvelle entreprise apporte les premières pierres à la construction d'un nouveau volet sur l'architecture contemporaine d'une région "pleine de surprises".

 

Marion Spataro

 

Le mois de l'Architecture Sud Aquitaine : du 2 au 30 octobre 2015

Informations sur :

http://pavillon03.skyrock.com

http://www.ma-lereseau.org// 

 


Le festival Cin'espaces 2015 se met au vert

26/09/2015

Inauguration de l'édition 2015 du Cin'espaces au Cinéma Le Méliès. Crédit photo: M.S
Inauguration de l'édition 2015 du Cin'espaces au Cinéma Le Méliès. Crédit photo: M.S

 

Créée à l'initiative du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement des Pyrénées-Atlantiques dans le cadre de sa mission de sensibilisation au paysage, la 6ème édition du festival Cin'espaces a débuté, vendredi 25 septembre, rassemblant une fois de plus les principaux acteurs culturels du territoire palois autour du thème fédérateur des Parcs et Jardins.

 

Résolument innovante, l'édition 2015 se "décentralise" pour la première fois en permettant à la ville d'Oloron Sainte-Marie de participer au festival.

"Notre objectif est de poser un regard nouveau sur le patrimoine et l'environnement des Pyrénées-Atlantiques", explique Annie Hild, présidente du CAUE 64, qui se joint à Jérôme Kohl, président du cinéma Le Méliès, pour donner le coup d'envoi du festival Cin'espaces 2015.

Figurent parmi les nouveautés, l'ensemble des 6 balades paysagères organisées conjointement par le CAUE 64, la Ville de Pau et la Ville d'Oloron Sainte-Marie ainsi que la projection en plein air d'un des chefs d'œuvres de Jacques Tati, Mon oncle, exceptionnellement diffusé au sein des jardins de la Basse-plante du Domaine national du Château de Pau. 

Une programmation "riche et éclectique", comme le souligne Philippe Coquillaud, directeur du cinéma Le Méliès, qui met en lumière les multiples facettes du jardin à travers les films diffusés, les expositions proposées et les rencontres organisées avec les professionnels du paysage.

"4 concepteurs paysagistes locaux, dont Agnès Ducat et Sophie Malzieu, ont accepté de partager leur expérience professionnelle avec le public", révèle Annie Hild qui annonce d'ores et déjà, une prolongation du festival le 10 novembre, en compagnie de Gilles Clément, à qui l'aménagement paysager du film Lady Chatterley (avec Marina Hands) a été confié.

Un patrimoine local en perpétuelle évolution à découvrir jusqu'au 3 octobre, 14 jours avant de célébrer les 25 ans du cinéma d'art et d'essai Le Méliès.

 

Marion Spataro

 

Festival Cin'espaces 2015 : jusqu'au 3 octobre 2015

Programme et informations sur :

www.caue64.fr

 


Les Journées du Patrimoine racontent le Quartier Saragosse

20/09/2015

Les contes traditionnels de Louis Espinassou ont permis de découvrir autrement les quartiers Saragosse et Dufau-Tourasse. Crédit photo: M.S
Les contes traditionnels de Louis Espinassou ont permis de découvrir autrement les quartiers Saragosse et Dufau-Tourasse. Crédit photo: M.S

 

Et si les contes permettaient de poser un regard neuf sur la ville et son patrimoine ?

C'est à cette question que la ville de Pau a tenté de répondre en mettant en lumière le quartier Saragosse, dimanche 20 septembre, dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine 2015.

Grand ensemble emblématique du patrimoine du XXème siècle, le quartier imaginé au milieu des années 60 par l'architecte palois André Rémondet, a offert un décor unique aux contes de Louis Espinassou, venu spécialement pour l'occasion.

"Après beaucoup d'interventions au château de Pau, la richesse de mon répertoire d'histoires me permet aujourd'hui d'intervenir aussi bien en milieu rural qu'urbain", explique Louis Espinassou, ravi d'exploiter les possibilités offertes par le très contemporain quartier Saragosse.

Au détour d'une façade moderne, d'une ruelle comme dans les arbres du quartier, la poésie des contes de Louis Espinassou a su captiver l'attention des riverains, curieux de découvrir leur quartier différemment.

"L'intérêt est de donner aux personnes présentes les clés de compréhension de l'espace du quartier, de ses possibilités" souligne Julie Boustingorry, animatrice de l'architecture et du patrimoine de Pau.

Complétée par une visite du complexe architectural dispensée par Gabrielle Doucinet, guide-conférencier, l'histoire originale du quartier reprend le pas sur les contes de Louis Espinassou, sans pour autant en altérer le charme dans le cœur des riverains.

 

Marion Spataro

 


La Foire de Pau 2015, une édition pleine de surprises

06/09/2015

Philippe Gabrillargues, co-organisateur de la 67ème édition de la Foire de Pau. Crédit photo: M.S
Philippe Gabrillargues, co-organisateur de la 67ème édition de la Foire de Pau. Crédit photo: M.S


"9 jours pour partager, comparer, s'équiper, déguster, se divertir et retrouver son âme d'enfant..." tel est le programme de l'édition 2015 de la Foire de Pau qui a ouvert ses portes, samedi 5 septembre, au Parc des Expositions.

Pour cette 67ème édition consécutive, l'équipe du Parc des Expositions a choisi de parier sur la nouveauté pour séduire les 80 000 visiteurs attendus sur l'ensemble des 9 jours d'animations.

Trois univers et un maître de cérémonie

Rendez-vous incontournable du territoire, la Foire de Pau permet de réunir près de 300 exposants répartis pour la première fois cette année en 3 univers distincts : Maison et Ameublement, Village gourmand et Concerts, Découvertes et Loisirs.

"L'objectif était de permettre une plus grande lisibilité des espaces, de mettre en valeur les exposants et les principaux acteurs économiques du territoire" explique Philippe Gabrillargues, directeur commercial du Parc des Expositions et co-organisateur de la Foire de Pau.

Parmi les nouveautés, l'atelier animation Lego invite petits et grands enfants à redécouvrir les célèbres briques colorées au sein d'un espace de 600 m2. Une animation "intergénérationnelle", comme le souligne Philippe Gabrillargues, qui permet de faire le point sur un jeu devenu un véritable phénomène de société.

Autre temps fort et grande nouveauté 2015, l'espace Passion Cheval regroupe spectacles, concours et animations équestres autour d'une carrière éphémère de prés de 500 m2. Initié par André Lestorte, président du Parc des Expositions, cet espace dédié à la filière équine permet d'accueillir, pour la toute première fois, deux compagnies professionnelles très réputées sur le site de la Foire de Pau : la Compagnie Zarkam de Gilles Fortier et la Compagnie Hasta Luego.

"En parallèle, nous avons souhaité ouvrir un concours de spectacles équestres amateurs du 8 au 11 septembre" indique Philippe Gabrillargues qui rappelle que le gagnant aura l'opportunité de se produire en première partie du spectacle de Gilles Fortier et de la Compagnie Zarkam le 24 octobre prochain, lors du CCI et CAIO 4 Etoiles de Pau.

Des univers diversifiés et remarquablement présentés par Julien Lepers qui, bien qu'invité, a revêtu sa casquette d'animateur au fil des stands, pour le plus grand plaisir des visiteurs comme des exposants.

Un premier passage concluant pour l'animateur qui confie vouloir "revenir dès que possible sur Pau".

Gilles Fortier et la Compagnie Zarkam ouvre le bal

Première compagnie équestre invitée sur le site de la Foire de Pau, la troupe Zarkam de Gilles Fortier a marqué de son talent la carrière de l'espace Passion Cheval en offrant au public une représentation inspirée de leurs meilleures créations.

"Nous avions à cœur de montrer l'ensemble des techniques équestres qui ont contribué à forger l'identité de la compagnie Zarkam au fil des années" confie Thomas Fortier, metteur en scène, réalisateur et artiste équestre.

Utilisation spectaculaire du feu, numéros de dressage, acrobaties sans oublier la technique dite des rênes à la ceinture avec laquelle s'illustre Gilles Fortier, tous les plus grands succès de la compagnie ont été représentés sous les yeux d'un public conquis et venu en nombre.

Ce fut également l'occasion pour la troupe Zarkam d'accueillir sur la piste de la Foire de Pau Gillianne Senn, dresseuse équestre découverte notamment sur la scène d'Equestria de Tarbes.

Novatrice, la compagnie se penche d'ores et déjà sur la conception du spectacle qui aura lieu lors du CCI et CAIO 4 Etoiles de Pau, le 24 octobre prochain.

"Nous avons prévu de présenter un spectacle d'une plus grande envergure, avec la participation de plusieurs danseuses", révèle Thomas Fortier.

Un rendez-vous que l'on ne saurait manquer.


Marion Spataro


La Foire de Pau : du 5 au 13 septembre 2015

www.foiredepau.com

Actualité de Gilles Fortier et la Compagnie Zarkam :

www.gilles-fortier.com

www.facebook.com/artiste.gilles.fortier



C'est parti pour Hestiv'OC 2015 !

20/08/2015

Grâce à Didier Fois et à l'Association Accents du Sud, l'édition 2015 d'Hestiv'Oc s'annonce haute en couleur.Crédit photo : M.S
Grâce à Didier Fois et à l'Association Accents du Sud, l'édition 2015 d'Hestiv'Oc s'annonce haute en couleur.Crédit photo : M.S


Rendez-vous cher aux palois, le festival Hestiv'Oc recouvre la ville de son foulard rouge et or pour 4 jours dédiés à la culture béarnaise, gasconne et occitane.

Pour cette 11ème édition consécutive, l'association Accents du Sud dirigée par Didier Fois met à l'honneur aussi bien les artistes que le travail des bénévoles qui assurent chaque année, la réussite et le développement du festival. 

Hestiv'Oc bientôt sur la scène nationale

Au fil des ans, le festival Hestiv'Oc a su séduire les Palois par la richesse de sa programmation s'inscrivant comme "un événement incontournable, ouvert d'esprit, convivial, propice à la rencontre et au partage des différentes cultures" comme le souligne Didier Fois, cofondateur du festival Hestiv'Oc.

Le cap des 10 ans passé, le festival amorce désormais une nouvelle ère qui devrait voir plusieurs projets et actions se concrétiser avec, notamment, une innovation pour l'édition 2015. "Cette année, l'esplanade de l'Hôtel du Département servira pour la toute première fois de décor à plusieurs spectacles de danse", révèle Didier Fois.

Une initiative qui, pour l'association Accents du Sud, donne le coup d'envoi d'une série d'actions en cours de développement. Parmi elles, la deuxième édition du festival de cinéma occitan Clap de Lenga devrait voir le jour entre octobre et novembre 2015.

"Hestiv'Oc est un accélérateur de conscience qui permet de rencontrer des professionnels du 7ème art ainsi que de  promouvoir la production audiovisuelle et cinématographique en occitan", explique Didier Fois qui rappelle la naissance de l'émission Oc Télévision lors de la première édition.

Globalisée autour du festival, l'action de l'association Accents du Sud devrait prendre une envergure nationale courant 2016.

"L'objectif est de promouvoir la culture béarnaise et l'esprit d'Hestiv'Oc. Le message reste fidèle à l'engagement prit en 2005 à savoir, de faire découvrir à tous, la Cultura de Nosta si chère à nos cœur" explique Didier Fois.

En attendant de voir le festival Hestiv'Oc faire ses débuts sur la scène nationale, les passionnés auront jusqu'à dimanche 23 août pour apprécier la culture béarnaise, gasconne et occitane à Pau.

Guillaume Lopez de retour à Hestiv'Oc avec Medin'aqui

Pour sa quatrième participation au festival Hestiv'Oc, Guillaume Lopez revient avec Medin'Aqui, un album que le chanteur toulousain aime qualifier de "voyage à travers les musiques espagnoles, maghrébines et occitanes".

Rejoint sur scène par 6 musiciens reconnus en jazz, musique du monde, musique actuelle et musique du Maghreb, Guillaume Lopez dévoile une création à la fois "sincère" et originale, issue d'une collaboration avec Amine Tilioua, spécialiste de la Sana 'a (école algérienne arabo-andalouse). 

"Medin'Aqui c'est, avant tout, une volonté de faire de la musique par rapport aux racines et aux influences culturelles que je défends", explique Guillaume Lopez pour qui la scène et l'esprit d'Hestiv'Oc donne l'occasion de transmettre la richesse de son univers artistique au public palois.

À la tête de la compagnie CAMOM (Comité Artistique Musical Occitanie Méditerranée) depuis 2008, Guillaume Lopez se consacre aujourd'hui à la promotion de l'album Medin'Aqui, sorti le 20 juin dernier, dont la scène d'Hestiv'Oc est la dernière étape avant le début d'une tournée de 2 ans avec les Jeunesses musicales de France jusqu'en juin 2018.

Dynamique, le chanteur toulousain se lance dans un nouveau projet de création avec le spectacle Recuerdos, inspiré des mémoires de son aïeul. "Recuerdos est un récit musical sur le thème de la guerre civile espagnole", explique Guillaume Lopez. Spectacle pluridisciplinaire, le plasticien Bernard Cauhapé se tiendra au côté de l'artiste, réalisant sur scène une série de dessins improvisés que le public pourra découvrir, le 12 décembre prochain, sur la scène nationale de Foix.

 

Marion Spataro

 

Festival des Musiques et Cultures du Sud Hestiv'Oc : du 20 au 23 août 2015

Informations sur :

www.hestivoc.com

Guillaume Lopez et la Cie CAMOM :

www.lecamom.com

https://m.facebook.com-lecamom

 

Sur le Boulevard des Pyrénées, Guillaume Lopez et Sam Burguière se préparent pour Hestiv'Oc. Crédit photo: M.S
Sur le Boulevard des Pyrénées, Guillaume Lopez et Sam Burguière se préparent pour Hestiv'Oc. Crédit photo: M.S

Un champion, Des projets...

08/08/2105

Après l'ouverture de son magasin en janvier 2015, Stéphane Torres se tourne déjà vers de nouveaux projets. Crédit photo: M.S
Après l'ouverture de son magasin en janvier 2015, Stéphane Torres se tourne déjà vers de nouveaux projets. Crédit photo: M.S


Double champion de France de patinage artistique sur roulettes de 1990 à 1999, puis fondateur de l'Ecole de Patinage du Béarn en 2006, à 37 ans, Stéphane Torres a su négocier brillamment la fin d'une carrière de compétiteur bien remplie pour continuer à faire vivre son sport au niveau local.

Aujourd'hui responsable du magasin The Corner Shop, rue des Cordeliers, depuis le 16 janvier dernier, Stéphane Torres se partage désormais entre son commerce et la gestion des compétitions de haut niveau aux  jeunes sportifs qui assurent la relève.

"Discipline encore méconnue en France, il aura fallu 10 ans pour monter l'Ecole, organiser des compétions et récolter les premiers résultats. Aujourd'hui, l'Ecole se porte bien et la discipline devrait obtenir le statut olympique en 2020", explique Stéphane Torres.

Pour le patineur palois, l'aboutissement de ces projets laisse désormais place à de nouveaux objectifs dont l'ambitieuse création d'une "Roller Academy".

"Le patinage artistique sur roulettes manque de structures. J'aimerai pouvoir créer un espace de formation adapté à tous les sports de roller, avec internat et salle de musculation pour accueillir et entraîner les sportifs", souligne Stéphane Torres.

Loin de concevoir un espace entièrement dédié aux sportifs, le complexe imaginé par le double champion de France devrait pouvoir "se transformer en salle de spectacle capable d'accueillir concerts et animations à la tombée de la nuit".

Dynamique et entreprenant, Stéphane Torres songe également à concrétiser un projet personnel de longue date en développant sa propre marque de vêtements.

"Je dessine des vêtements depuis de nombreuses années et, au fil du temps, je me suis constitué un book avec une collection d'inspiration sportwear", révèle le sportif pour qui la persévérance et la rigueur restent des valeurs indispensables.

"Au final, mon sport ressemble beaucoup à la vie car si l'on tombe, on se relève. Que l'on soit champion, gérant ou tout simplement quelqu'un avec des projets il ne faut jamais baisser les bras et toujours croire en soi", souligne Stéphane Torres.

Gageons que cet adage permette à cet habitué des défis de mener à bien ses projets, et, de transmettre sa passion à ceux qui veulent chausser les patins à roulettes à leur tour.

Marion Spataro

 

Ecole de Patinage du Béarn

www.ecoledepatinagedubearn.com/

https://facebook/EcoledePatinageduBearn

 


EpiScènes, un "Lieu" ouvert à la création artistique

31/07/2015

Sous la houlette de Léandre Arribes, les artistes se donnent rendez-vous au théâtre EpiScènes, ici Richard Cayre. Crédit photo: M.S
Sous la houlette de Léandre Arribes, les artistes se donnent rendez-vous au théâtre EpiScènes, ici Richard Cayre. Crédit photo: M.S


Café artistique associé à une salle de spectacle, le théâtre Episcènes réunit depuis avril 2014, date de son ouverture, les artistes de tous horizons autour de projets créatifs et participatifs savamment orchestrés par la Compagnie professionnelle "Le Lieu".

"Espace d'échanges et de diffusion, nous avons voulu faire de cette ancienne grange rénovée un lieu proche du public, où chacun est libre de découvrir et de participer à nos projets artistiques", explique Léandre Arribes, auteur-comédien, metteur en scène et créateur de la Compagnie de Théâtre paloise "Le Lieu".

Original et créatif, le concept de  l'espace Episcènes illustre une philosophie basée sur l'échange intergénérationnel comme interprofessionnel, soutenu par les artistes invités. Parmi eux, Richard Cayre, danseur-chorégraphe, fondateur de la Compagnie "La ligne de Désir", n'hésite pas à rejoindre Léandre Arribes dans son entreprise "chaque fois qu'il en a l'occasion". Fier de leur première collaboration en 2008, l'artiste nous confie "réfléchir à de nouveaux projets artistiques en compagnie de Léandre". Bien que Richard Cayre se partage entre stages de formations artistiques et ateliers de recherches théâtral à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, ce rendez-vous devrait avoir lieu prochainement. "Nous réfléchissons à une adaptation de l'Iliade à partir du 7 octobre, une création qui devrait aboutir au mois de mai 2016", révèle l'artiste.

De son côté, Léandre Arribes se penche également sur de nouveaux projets dont un stage de création à destination des enfants et des adolescents, du 25 au 28 août 2015. Une expérience artistique qui, pour l'auteur d'Histoires de Gave (2011), "pourrait bien déboucher sur un projet participatif avec les enfants l'année prochaine".

Un rendez-vous que l'on attend d'ores et déjà avec impatience.

 

Marion Spataro

 

Café artistique EpiScènes : 6 bis Rue René Olivier (Bizanos)

www.lelieu.fr/episcenes

contact@ lelieu.fr

Informations sur l'actualité de Richard Cayre :

www.lalignededesir.net

contact@lalignededesir.net



Top départ pour "Lire en short" à Pau

17/07/2015

Bernard Pedeboscq, entouré d'élus régionaux, de personnalités locales et d'auteurs, donne le coup d'envoi de "Lire en short" à la librairie l'Escampette. Crédit photo: M.S
Bernard Pedeboscq, entouré d'élus régionaux, de personnalités locales et d'auteurs, donne le coup d'envoi de "Lire en short" à la librairie l'Escampette. Crédit photo: M.S

 

A la demande du ministère de la Culture et de la Communication, la grande fête du livre pour la jeunesse, "Lire en short", a lieu sur l'ensemble du territoire français du 17 au 31 juillet 2015. Sur Pau, Bernard Pedeboscq, président du Centre de Recherche et d'Information sur la Littérature Jeunesse (CRILJ) Pau-Béarn, lance, ce vendredi 17 juillet, le coup d'envoi de l'opération ainsi que le début des animations.

 

"Un programme riche" comme le souligne Nicolas Seine, gérant de la librairie l'Escampette, qui met aussi bien l'accent sur l'incroyable diversité du livre jeunesse que sur les auteurs participants à l'opération.

Invité pour 3 jours, l'auteur/illustrateur Alain Chiche, démarre les festivités en proposant des ateliers d'illustrations pour enfants, séances de dédicaces, fresques et pique-nique littéraire pour petits et grands sur toute l'agglomération paloise. L'occasion pour l'auteur parisien "d'emmener les enfants dans l'imaginaire" en partageant la richesse de son univers poétique "porté sur l'expression artistique".

Une vision qui correspond à la volonté du CRILJ de proposer "une manifestation qui va vers les autres, directement à la rencontre du public, pour donner envie de lire aux jeunes" souligne Bernard Pedeboscq dont le projet a été labellisé par le Centre national du livre (CNL). 

Bibliothèques itinérantes, balades contées, rencontres, séances cinéma jeunes publics en partenariat avec le cinéma Le Mélies, sans oublier la vaste opération "bookcrossing" (livre voyageur), seront donc autant d'animations à découvrir tout au long de cette quinzaine sur Pau "comme dans ses alentours" rappellent conjointement Christian Laine, maire de Lescar, Marylise Van Daele, adjointe à la Culture à la mairie de Billère et Nathalie Chabanne, députée des Pyrénées-Atlantiques. 

Une opération d'envergure qui se prolonge d'ores et déjà à Pau jusqu'au 5 août prochain.

En attendant, chacun aura l'occasion de fêter le livre jeunesse et le plaisir de lire en participant au concours de photographies "Dis, comment tu lis ? " jusqu'au 31 juillet.

Petits et grands, tous à vos livres et à vos appareils photos, la grande fête du livre jeunesse ne fait que commencer !

 

Marion Spataro

 

"Lire en short", La grande fête du livre jeunesse : du 17 juillet au 5 août 2015

Programme et informations sur :

lire-en-short.fr

Facebook.com/criljpaubearnCRILJ